Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 21:56

cartesituationaubejanvier2014.jpg

 

Il est possible de parler de carnage, soit un état qui relève d'un effet ruineux, puisque après l'arrivée du loup en juin 2012 en Haute-Marne et son installation en Mai 2013, dans l'Aube, à ce jour pas un seul moyen de protection n'est mis en place sur l'élevage de B. Piot, alors que les compensations, dans l'Aube s'élèvent à près de 30 000 euro!

 

Au frais du contribuable alors que les syndicats d'éleveurs ont confirmé cet automne leur refus de mettre en protection les troupeaux. 

 

Dans ses conditions, les prochains arrêtés de tirs sur le loup seront contestables, et constestés, clôtures 5 fils, chien de protection et aide-berger, en corrélation avec une organisations des îlots, au profit des éleveurs sont pourtant totalement inévitables. 

 

Alors que le député Dhuyc continue a crier au loup, il serait temps que le ministre concerné tape du poing sur la table, pour mettre au pas, un système de compensation complètement contre-productif...qui favorise la dispersion du loup et sa reproduction!

 

Jeudi 2 janvier 2014...Encore 14 brebis, victimes du loup, sur un parc en lisière de forêt , bordé d'arbres et complètement ouvert à tous les prédateurs!  

 2 bêtes consommées, 4 euthanasiées et 8 brebis blessées, va-t-on encore longtemps assister à cette gabejie sordide, car il devient évident que sans compensation, l'éleveur aurait déjà trouvé une solution. La solidarité paysanne, n'est pas un vain mot!

 

A suivre.

 

jlv

Repost 0
Published by JLV - dans Loups Aube
commenter cet article
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 18:50

cartelignollechateau111213.jpg

 

EFFARANT ! C'est le moins que l'on puisse dire de la gestion actuelle du loup !

 

40 brebis, en 5 jours, par le loup isolé de la préfecture et de l'Oncfs, on se fout vraiment du monde.

 

Il est bien évident, que les 40 brebis prélevées ne le sont pas, par un individus isolé, preuve en est, le déni du loup mène l'éleveurs aux pertes. Le refus de se mettre en protection, aussi, va-t-on encore longtemps compenser les prélèvements du loup, dans ces conditions et aux frais du contribuable ?

 

Alors que les syndicats d'éleveur ont oppos leur refus de mettre en place les moyens de protection nécessaires!

 

Le lien :

 

http://www.enviro2b.com/2013/12/10/aube-le-loup-multiplie-les-attaques/

 

 

Affaire à suivre !

 

jlv

 

 

Repost 0
Published by JLV - dans Loups Aube
commenter cet article
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 12:40

carte-aube-bar-sur-aube-071013.jpg

L'ouverture de la chasse pousse le loup vers l'Ouest, comme en 2012.


Après la curée de Lignol-le-Château...le loup file sur Bar-sur-Aube....ironie

du sort...? Les chasseurs ont sûrement de nouveaux témoignages à faire

valoir.

 

Comme en 2012, après l'ouverture de la chasse, le loup file

vers l'ouest....Les loups présents ont été dérangé par une battue au

chevreuil, par exemple....Sous pression de chasse le loup prend souvent une

direction opposée à celle qu'il était en train de suivre.. Il est même possible

qu'il ait été délogé en forêt des Dhuits par exemple, Ou encore plus loin en

Haute-Marne...

 

"19 brebis sous prédations cette nuit (7 octobre 2013) à 200 m d'une ferme de Bar-sur-Aube (une brebis tuée, une autre grièvement blessée).


Du côté de Lignol-le-Château, un total de seize tentatives de prédations depuis le 1er janvier 2013, soit 26 bêtes tuées ou euthanasiées."

 

Concernant Lignol, c'est assez hors norme, 1.6 bêtes tuées par prédation....c'est très peu ( norme 3.7, en moyenne)...le carnassier est un loup expérimenté !

 

J'attends avec impatience le tableau récapitulatif des prédations de la DDT, pour la Haute-Marne, ils ont refusé de le fournir, mais une procédure sera engagée si la liste des prédations depuis le 1er janvier 2013 n'est pas fournie dans les jours à venir....Cette liste recèle des surprises de taille, très certainement. Ainsi que les explications nécessaires à la compréhension de la dispersion des effectifs du loup.

 

Faute de moyens, l'avenir des éleveurs sera donc en rapport avec le passé !

 

      http://www.lest-eclair.fr/bar-sur-aube/bar-sur-aube-une-nouvelle-brebis-tuee-a-300-metres-de-ia0b0n121897#comment-2766

Si vous souhaitez témoigner en toute confidentialité :

 

http://www.observatoireduloup.fr/qui-sommes-nous.html

 

Affaire à suivre !

 

jlv

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by JLV - dans Loups Aube
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 17:26

carte-situation-Aube-021013.jpg

 

Il est certain, qu'un troisième Canis lupus lupus (originaire du massif vosgien) a investi la zone vitale de l'ouest vosgien, laissée libre par la meute originaire du massif en 2012. (arrivée probable avril 2013.) Meute, en reproduction, qui évolue en Haute-Marne et Aube depuis le début de l'été. Il est très probable que l'individu détecté par l'Oncfs en 2013, ne soit pas resté seul, au contact des effectifs présents. Il faut dors et déjà envisagé une nouvelle reproduction sur l'Ouest-vosgien, dès 2014.

 

Les derniers événements, sur la commune de Lignol-le-Château, attestent que le déplacement vers l'ouest, engendrés par les tirs des louvetiers, début septembre, n'ont pas permis au groupe Aube-Haute-Marne, de s'installer, à nouveau, sur l'ouest-vosgien. Et pour cause, le territoire a été réinvesti totalement depuis début juillet 2013, prouvant que le flux originaire du massif vosgien ne s'est pas tari. Une reproduction en 2012, des effectifs de la zone vitale Vosges-Haut-Rhin, actuelle, est donc probable. (sauf à avoir caché les nombreux effectifs présents dès le mois de novembre 2010, ce qui est certain !)

 

La présence de louveteaux, suite aux quatre prédations en cinq jours, sur la commune de Lignol-Le-Château, chez le même éleveur, est quasi certaine !

Alors que les louvetiers des différentes préfectures concernées sont encore à l’œuvre, il faut donc reconnaître que la Haute-Marne est maintenant directement concernée par deux meutes distinctes. Tout attentisme -alors que les éleveurs n'ont reçu, à ce jour, aucun moyen financier ou matériel, pour se protéger du loup- en matière de mise en protection des troupeaux, (clôture 5 fils électrifiée, double enceinte, aux bon endroits ( couvert forestier, haies, bois, couverture végétale importante, terrain en pente etc.., à l'aide de filets à mouton, électrifiés, chien de protection, Patou, Saplaniac et autres, et aide berger, employés sur les îlots), se traduira dès 2014, par une forte augmentation des prédations sur des troupeaux en accès libre, aux prédateurs.

 

Il faut dors et déjà estimé le coût des prélèvements sur les deux départements (Aube, Haute-Marne) a près de 35 000 euro. Le coût du déni aurait pu être investi , il y a déjà un an, pour se protégére des prédations du loup.

 

Il représente l'équivalent, en achat ht, de 15 chiens Patou adaptés aux ovins, et 25 000 mètres de clôtures 5 fils électrifiée (en prix de gros), soit largement de quoi mettre en protection les éleveurs les plus touchés actuellement dans les deux départements. Le salaire de l'aide-berger étant pris en charge à 80% par l'Etat.

 

Des déplacements vers la Meuse, la Meurthe et Moselle, et la Côte d'Or, sont déjà à envisager, dès le début de l'hiver 2013/2014. Un éleveur averti en vaut deux. Un éleveur protégé dort tranquille!

 

les liens :

 

http://www.lest-eclair.fr/l-aube-en-direct/lignol-le-chateau-le-loup-attaque-pour-la-16e-fois-ia0b0n118723

 

Il est bien évident que tous les tirs entrepris, en pure perte et à venir, en toute illégalité, sont donc totalement inadmissibles !

 

Affaire à suivre !

 

jlv

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by JLV - dans Loups Aube
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 14:42

3615357849_0110a37615.jpg

 

Je cite : « En quatre mois, avec les animaux qui ont été tués, les indemnisations devraient s'élever à 26 000 €»


Faites le calcul sur 4 ans. Quel est le coût de la mise en protection des troupeaux ? Qui a fait le déni du loup pendant une année ?


Je cite : « C'est l'équivalent d'un emploi avec les charges. J'ai contacté le ministre de l'Agriculture après la mi-juillet pour rappeler les promesses d'indemnisation »



La solution est là,

Devenir berger en Champagne-Ardenne :


http://www.youtube.com/watch?v=IUyVK5uJpv8&list=PL966EFECC76477803&index=4


De plus : alors qu'il est possible d'obtenir une prise en charge de 80% de la masse salariale du berger:il est établit,


Je cite,

« Reste que pour un investissement relativement modeste, de 150.000 à 230.000 euros, un jeune s'installant dans la filière peut rapidement tirer un revenu net mensuel allant d'un Smic (400 brebis) à deux Smic (600 brebis). »

 

http://www.terre-net.fr/actualite-agricole/france-local/article/le-mouton-est-aussi-un-createur-d-emplois-203-12439.html



Ou sont les aide-bergers nécessaire à la mise en protection des troupeaux ?


Je cite : « Il y a 40 à 60 % d'avortement après une attaque et les naissances sont de 50 %, un taux anormalement bas. »


C'est faux ! Le canidé n'est pas seul responsable !


je cite: "La fièvre catalane ovine : La FCO* a causé la perte de dix brebis, elle a également provoqué quarante avortements. J’ai dû engager des frais vétérinaires sur les brebis malades… Cette situation sanitaire et économique est très préoccupante…"

"La Région va m’apporter son soutien grâce à

l’aide à la recapitalisation du cheptel ovin,

afin de compenser partiellement ces pertes."


http://www.cr-champagne-ardenne.fr/getFile.aspx?FILEID=2964



Dans les faits :

Je cite une étude menée en 2009

"sur le veau qui est sans conteste applicable à l'agneau «Moins 22 % : c’est la baisse des naissances de « veaux nés viables » enregistrée en janvier 2009. Une chute à laquelle personne ne s’attendait ! Malheureusement, les données des mois suivants n’ont fait que confirmer la tendance : moins 22 % en février et moins 17 % en mars. « L’hypothèse la plus probable de ce recul, c’est bien entendu la fièvre catarrhale (FCO) », a commenté Jean-Claude Guesdon, économiste à l’Institut de l’élevage, pour A& »


le lien : http://www.agriculture-environnement.fr/dossiers,1/filiere-animale,59/pourquoi-la-fievre-catarrhale-ovine-s-est-installee-en-france,565.html



Comme le confirme la fodsa également en 2010 : je cite «  Malgré ces résultats encourageants, certains départements ont été particulièrement touchés. C’est le cas de la zone Nord-Est de la France, qui a été en contact avec le sérotype 8 bien avant la mise en place des premiers vaccins. »



le lien:

https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=6&ved=0CFAQFjAF&url=http%3A%2F%2Fwww.fodsa.com%2Findex.php%2Fcomponent%2Fdocman%2Fdoc_download%2F170-avril-2011-la-fievre-catarrhale-ovine&ei=bPM2UpmyN5OthQfxsYCYCQ&usg=AFQjCNEmrTZHAi122dFHgASfhaegleS-ag

je cite ; « En quatre mois, c'est 1 % du cheptel de l'Aube qui a été tué. C'est 3 % du cheptel sur une année, si ça continue. » le nombre de prélèvement serait donc de 150 ovins ! Bravo monsieur le préfet! 


Qui a caché les faits pendant plus de 12 mois ?


Je cite : « La topographie et le mode d'élevage sont complètement différents des zones montagneuses. Les moyens de protection ne sont pas adaptés. Et on ne peut garder les bêtes enfermées. Surtout qu'en plus, la nourriture animale à un coût de plus en plus élevé. »


Quels moyens de protection ? Il n'y a pas un seul moyen de protection qui a été expérimenter dans l'Aube, tout comme dans le Haute-Marne. 100% des brebis prélevées par les loups n'étaient pas protégées, en Haute-Marne comme dans l'Aube.


Je cite encore :  "Nous sommes dans un système fou où l'on dépense de l'argent public pour des indemnisations. Il s'agit d'atteintes aux biens des personnes. À terme, on risque d'avoir des attaques d'animaux de compagnie. Le loup grandit en expérience et à terme n'aura plus peur de l'homme."



Je vous invite à lire cette contre-argumentation, sur le loup prédateur de l'homme, Monsieur le député est dans l'ignorance la plus totale de la problématique du loup, à l'évidence ! Les propos sont dignes de Buffon ! Chacun sait que le naturaliste ne tenait pas le loup, en sympathie ! le député non plus, semble-t-il!


Informez-vous ! Ici :

http://www.buvettedesalpages.be/2013/06/la-fin-d-un-mythe-ou-les-revelations-d-un-songe-totalement-creux.html



Toujours plus aberrant, je cite,

« C'est impensable. Nous ne sommes pas dans une zone montagneuse. Ici, la nature n'est pas vide.Les bois et les champs sont de la main de l'homme. On se heurte à la vision de personnes qui considèrent que ce sont des espaces vides et qui constituent une nature agréable. "


Non, on se heurte à la vision strictement électoraliste, d'un homme politique, qui ne connaît pas le pastoralisme, expliquer que les montagnes sont vides est une hérésie intellectuelle.


La preuve :


http://www.partenariatmontagne.org/issues/biodiversity.html


Faut-il inviter monsieur le député, à sortir de son fauteuil, pour enfiler godasse et pull, direction une estive de montagne ? C'est urgent !



Je cite : « Les fédérations de chasseurs doivent pouvoir être autorisées à tuer ces loups. C'est la seule solution. Le repousser ne sert à rien. Il faut donner la priorité à l'homme. Les gens qui sont en contact direct avec la nature le savent bien, on ne peut rien lui imposer. La raison doit nous pousser à la modestie. Le loup est plus fort que l'homme. Si on joue la carte de la cohabitation, c'est nous qui serons chassés. »


C'est encore une erreure de jugement! 

Je vous invite à lire cette étude sur l'Observatoire du loup, il est incontestable que la pression de chasse exercée sur le canidé, génère plus de prélèvements sur le bétail. Par ailleurs les derniers évènemnts de Haute-marne le prouvent. Ouvrons les yeux ! C'est ici :

http://www.observatoireduloup.fr/le-loup-espece-cynegetique.html



je cite : «  Il faut définir un cadre de légitime défense pour pouvoir prendre en compte la protection des biens et des personnes. »



Encore une contradiction stupide, la légitime défense, n'est pas possible, elle implique une mise en protection des biens, c'est une évidence ! Tirer à vue, c'est la logique du pire !



De plus, il faut souligner les faits suivants, qui sont tous vérifiables,


Serge Prévéraud, un éleveur charentais responsable du plan de relance de la profession, a pris son bâton de berger pour faire de nouvelles ouailles en Champagne-Ardenne.


Je le cite "En 60 ans, les 90.000 ovins de la Marne, des Ardennes, de l'Aube et de la Haute-Marne ont fondu pour stagner vers le chiffre suivant : 15.000 têtes." 



"La France importe actuellement de l'ordre de 60% du mouton qu'elle consomme ce qui ouvre le marché aux productions hexagonales, pourvu qu'elles offrent qualité et traçabilité", explique Emmanuel Aubry du GAEC des Perrières."

 

Faites une loi pour stopper l'invasion du marché, hors Cee, monsieur le Député!

 

Affaire à suivre!

 

jlv



 



 

 















 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by JLV - dans Loups Aube
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 09:38

predationloupvillesurterre.jpg

 

Le résultat évident d'une gestion catastrophique. Le déni du loup va engendrer de nombreux prélèvements qui auraient pu être éviter si les préfectures de l'Aube et de Haute-Marne avaient anticipé. Elles en avaient les moyens, la présence du loup est connue depuis un an. Dans la nuit de samedi à dimanche, (6 juillet 2013), deux brebis ont subi le sort du loup, dont l'une à du être euthanasiée. (commune de Ville sur Terre, Aube)

Les actions d'effarouchement décalées de l'oncfs, prises sous le coup de l'urgence n'ont, bien entendu, servi à rien, le retour de l'espèce protégée, sur l'Aube est tout à fait dans la logique du loup. Il est temps d'anticiper, les éleveurs sont en premières ligne, il est temps de trouver les bonnes solutions.

Un éleveur de Sisteron fait l'apologie du braconnage, sur canal 32, la solution passe par la mise en protection des troupeaux, les préfectures concernées n'ayant pas pris sérieusement en compte, la problématique du retour du canidé, par ailleurs prévisible, la solution passe obligatoirement par le gardiennage des troupeaux, en attendant la mise en place de moyens de protection. ( chiens et clôtures électrifiées)

 

http://www.canal32.fr/thematiques/societe/sujet/loup-le-point-de-vue-radical-dun-eleveur-du-sud.html

 

Que font les syndicats d'agriculteur, informés, eux-aussi, de la présence du loup dès les premières prédations en 2012?

 

Affaire à suivre.

 

jlv

Repost 0
Published by JLV - dans Loups Aube
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 12:03

irresponsable

 

Alors que les autorités font le déni de la présence du loup depuis plus de 7 mois, devons-nous encore accepter le déni des moyens de protection, pourtant connus et qui ont fait leur preuve ?

 

Que font les syndicats d’éleveur ? Faut-il engager une procédure, pour mise en péril de biens d’autrui ? Qui doit payer pour la négligence évidente, en matière d’anticipation ?

Les faits :


 5 octobre 2012 : Je cite,

 

« A quand, une anticipation globale du phénomène de dispersion du loup en France... »

 

le lien :

http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-vosgiens-la-zone-vitale-granderinoise-prend-de-l-ampleur-110909741.html

 

11 décembre 2012 : Je cite :

 

« Le samedi 24 novembre (2012, donc), deux loups ont été vu par des chasseurs lors d'une battue. J'en ai personnellement aperçu, un, fuyant à travers la plaine sans me rendre compte sur le coup de ce que j'avais devant les yeux. Ces observations font suite à un cas de prédation bizarre sur un mouton à une quinzaine de km de chez nous. Je ne peux m'empêcher de faire le rapprochement avec vos observations. Qu'en est il aujourd'hui dans les secteurs où le loup s'est manifesté. »

 

Alors, combien de loups?

Je cite :

« Les observations ont eu lieu dans le département de l'Aube à la limite administrative de la Haute-Marne. Celle du 24 novembre était à Lévigny dans le bois dit "les Rièbles" (au sud du village de Fuligny).

Les groupes de chevreuils très nombreux dans le secteur étaient très

agités en début de nuit ces dernières semaines, traversant les routes, se

déplaçant d'un bois à l'autre sur des distances inhabituelles.

D'autres témoignages d'observations directes de loup sont remontés

par les maires des villages dans le courant de l'automne à Fresnay et

Voigny (mais je n'ai pas les dates).


L'attaque sur un mouton a eu lieu en septembre (2012 donc). Il a eu lieu à

Lignol-le-Château (entre Bar-sur-Aube et Colombé-les-deux-églises). »


 

A l’évidence, si je dispose de ces informations, l’Oncfs

et les préfectures concernées, disposent de données

plus probantes ! Nous sommes en Décembre 2012.

 

Certains faits datent d’Octobre 2012.

 

11 décembre 2012 : Je cite,

 

« Un mouton semble avoir été prélevé dans des conditions inhabituelles ( Lignol-le-château) ! »

 

Quelles sont les conclusions de l’Oncfs à ce sujet ? « Loup exclu ?», « Loup probable ? », « Loup certain ?»

 

Le lien :

http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-vosgiens-deux-individus-en-migration-vers-la-haute-marne-113365796.html

 

9 mars 2013 : je cite,

 

« Il se dit déjà que ceux qui ne sont pas préparés vont subir les plus forts taux de prélèvements. Il est tout aussi évident que ceux qui seront préparés vont repousser le loup vers ceux qui ne le seront pas ! Tout le monde semble l’avoir compris. »

 

le lien: 

http://www.buvettedesalpages.be/2013/03/loups-vosgiens-premices-des-carnages-a-venir.html


17 mai 2013 : je cite,

 

« L'Oncfs qui fait le déni du loup depuis Octobre 2012, malgrès de nombreux indices et témoignages, alors que certaines prédations ont été classées "loup exclu", ne souhaite plus communiquer et renvoit la préfecture à ses responsabilités. Allons-nous assister, comme en Lorraine, depuis 3 ans, à une désinformation destructrice? »

 

le lien :

 http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-haute-marne-l-oncfs-accule-au-silence-par-les-faits-117858596.html

 

23 mai 2013 : je cite,

 

« S'agit-il d'un chien ou d'un loup ? Nul ne peut le dire. Mais cette dernière hypothèse n'est pas écartée. »

 

28 mai 2013 : je cite,

 

« Selon l'Office National de la Chasse et de la Faune sauvage ces attaques sont le fait d'un grand canidé mais sans être sûr que ce soit effectivement des attaques de loup »

 

je cite encore,

 « l’éleveur a, par le passé, déjà recensé des attaques de ce type »

le lien :

http://champagne-ardenne.france3.fr/2013/05/28/un-loup-serait-il-l-origine-des-attaques-de-moutons-dans-l-aube-259561.html

Tout à fait exact, quelles sont mes mesures prises par la préfecture ?

je cite encore,

 

« Pour le moment, selon l’Oncfs , ces attaques sont le fait d’un grand canidé mais il n’y a pas d’assurance que ce soit un loup »


4 juin 2013 : je cite,

 

« Encore plus récemment, du 21 au 31 mai, quatre attaques ont été relevées dans l’Aube, à la frontière avec la Haute-Marne. « Mais dans la première, aucun ovin n’a été tué et seules des morsures ont été relevées alors que dans la dernière, dix brebis ont été tuées. Dans les deux cas, ce sont des comportements qui ne ressemblent pas aux loups », précise Bertrand Baillard, sous-préfet de Bar-sur-Aube. Plus à l’Est, la présence de l’espèce protégée est attestée dans le Valais, à quelques kilomètres de la Franche-Comté. »

 

le lien :

 http://wikiagri.fr/articles/le-loup-fait-des-ravages-jusque-dans-laube/619

 

16 juin 2013 : je cite,

« Dans l'Aube, sa présence a été détectée dès l'hiver. Mais à ce moment-là, les troupeaux étaient à la ferme, et ne risquaient donc pas grand-chose. Les attaques sont donc récentes, avec le retour des beaux jours. En très peu de temps, 5 attaques ont été recensées, avec 50 bêtes tuées ou blessées dans un état tel qu'elles sont mortes peu après. »

 

le lien :

 http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2013/06/04/le-loup-fait-partie-du-paysage

 

Concernant la présence du loup en Haute-Marne :

 

19 octobre 2012 :je cite,

 

« Quatre ovins ont récemment trouvé une mort violente à Cirfontaines-en-Ornois et à Aillianville. Si aucun lien n’est formellement établi entre ces décès et la présence - certifiée - d’un loup dans la région de Neufchâteau, l’événement suscite une certaine inquiétude parmi les éleveurs »

 

le lien :

http://www.jhm.fr/departement/actualites/1888-canis-lupus-arrive-a-pas-de-loup

 

Quel est le diagnostique engagé par l'Oncfs? Doit-on encore attendre pour mettre en protection les troupeaux? Faut-il attendre de nouvelles prédations pour engager des moyens humains et matériel?

 

13 février 2013 : je cite,

 

« Un bélier de 125 kg et une brebis ont été tués la semaine dernière ?près de Bourmont. Le loup vosgien serait encore hors de cause. ?L’avis d’un groupe spécialisé est attendu d’ici à dix jours. »

A ce jour, le seul avis émis est « loup exclu » alors que l’Oncfs, reconnaît la présence du loup, le 21 juin 2013, en Haute-Marne….Alors, mensonges, pressions ou erreurs de diagnostic ?


17 mai 2013 :je cite,

« Plusieurs animaux ont été attaqués du côté de Thonnance-les-Moulins, près 
de Poissons. Le Gaec de l'Hazelle a perdu deux petits veaux, tués la semaine 
dernière. Si la préfecture refuse de le confirmer, l'hypothèse d'un loup 
venu des Vosges semble fort probable. »

le lien :

http://www.jhm.fr/departement/actualites/6604-thonnance-les-moulins-loup-y-es-tu-17-05-13

Il n’y a toujours aucune confirmation

de la part des autorités, même

si l’Oncfs, qui en sait bien plus long,

que ce qui est dit,

ces derniers

jours, a posé les premiers


pièges photographiques,


depuis le 10 juin 2013.


Avec 6 mois de retard !

 

En attendant les éleveurs ne savent plus quoi faire, ce qui implique, certaines tentations en matière de braconnage.

 

Affaire à suivre.

 

jlv

 

 

 

Repost 0
Published by JLV - dans Loups Aube
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 13:42

 

predationmoutonloupGrand3

Le déni du loup, par les différentes instances (sous-préfecture et DTT), place les techniciens de l’Oncfs, dans une situation absurde. Je cite les déclarations de monsieur Alain Laurent, dont les compétences certaines ne sont pas à remettre en question.

« Sur 4 cas, on exclue pas la responsabilité du loup »

« Plus de 50% des critères et le tableau clinique sur ces 4 attaques correspond effectivement à un tableau clinique typé loup »

« Ce sont les éleveurs qui vont devoir mettre en place, peut-être, des mesures de protection pour pallier à de nouvelles attaques dans l’immédiat »

Il est totalement regrettable que les instances administratives de l’Etat, dans le déni du loup, soient incapables d’anticiper, alors qu’une prospective de développement de l’espèce est possible. Alors que l’Oncfs dispose de toutes les données nécessaires pour établir un diagnostic à l’avance et depuis plusieurs mois. Mais les consignes de déni bloquent un procèsus logique d'anticipation. Doit-on encore attendre?

En période de crise, les budgets sont de plus en plus limités. Doit-on encore, accepter, que le déni du loup engendre des charges financières fortes alors qu’il est possible d’anticiper ?

Question : le prédateur n’a pas dévoré ses proies, est ce que malgré tout peut-on en déduire quelque chose ?

"Oui, le loup s’attaque aux moutons parce que se sont des proies disponibles, faciles d’accès et le loup est un animal opportuniste… et c’est de cette façon là qu’il se nourrit, qu’il arrive à trouver des proies pour se nourrir, c’est vrai que le loup, quelque fois, en tue plusieurs pour en consumer qu’une seule en partie…."

Question :

On savait, Alain Laurent, qu’il y avait possiblement un loup, mais à 50 kms au delà du département de l’Aube, en Haute-Marne, est ce que c’est donc une première, quelque chose de relativement nouveau, qu’il y ait désormais un loup dans l’Aube ?

« c’est exact qu’il y a un individu, très certainement, sur la partie limitrophe entre la Haute-Marne et le département des Vosges, la plaine des vosges…..le loup est capable, en très peu de temps… de se déplacer très rapidement…. c’est peut-être, sans avoir de certitude, c’est peut-être, le même individu »

Comment rassurer les habitants et les éleveurs ?

« il n’y a pas de psychose, à créer ou à avoir… je pense qu’elle existe ou elle se met en place partout ou l’espèce arrive, mais en réalité il n’y aucun risque pour le public…..le loup est un animal qui est très peureux par rapport à l’homme et en réalité se sont les éleveurs qui doivent se poser des soucis, effectivement, pour le moment »

Questions : donc les éleveurs sont priés de remisé leur bétail…. Ne plus sortir les brebis…..?

« c’est surtout eux qui ont avancé cet argument, en disant, j’ai déjà réagi, j’ai déplacé mes brebis, je les ai à l’étable, mais qu’est ce qui va se passe si ça continue, vous vous en doutez bien les animaux ne peuvent pas passé l’été à l’intérieur ! »

Doit-on anticiper, la mise en protection des troupeaux, dès les premières suspicions de présence du loup ?

Le lien : http://www.canal32.fr/thematiques/societe/sujet/un-loup-dans-laube-du-18-juin-2013.html

Les faits :

11 décembre 2012 : http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-vosgiens-deux-individus-en-migration-vers-la-haute-marne-113365796.html

26 février 2013 : http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-haute-marne-nouvelles-predations-nouveaux-denis-115699147.html

21 avril 2013 : http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-midrevaux-le-releve-de-pistes-confirme-la-presence-de-deux-canis-lupus-italicus-117268400.html

Affaire à suivre

jlv

 

Repost 0
Published by JLV - dans Loups Aube
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 10:15

 

deplacement-loupvosges-departementslimitrophes.jpg

 

En premier lieu, il faut remettre en question, les affirmations de la DTT à propos de la prédation qui a eu lieu à Forcelles Saint Gorgon, en  mars 2013, dans le département de Meurthe et Moselle. L’éleveur doit être indemnisé ! Car il est pratiquement impossible que le chien domestique soit responsable des faits connus ( 23 brebis tuées et 8 blessées.)

Il est temps, aujourd’hui, de faire toutes les investigations nécessaires à la détermination du nombre exact d’individus, présents sur le département vosgien. Les relevés de piste (Meuse, janvier 2013 et Midrevaux, avril 2013) prouvent qu’il y avait au moins trois individus présents sur l’ouest-vosgien en début d’année.

A ce titre, les prédations de l’Aube, prouvent également que le loup ne consomme pas toujours ses proies ovines, tout comme à Forcelles Saint Gorgon. Critère qui a déterminé le diagnostic émis par la DDT, pour affirmer le statut de cette prédation : « loup exclu ; » Je rappelle que l’éleveur a perdu 23 brebis (tuées) et surtout 100 agneaux mort-nés dans les jours qui ont suivi la prédation! (pour 8 blessées)

Le lien :

http://www.canal32.fr/thematiques/societe/sujet/un-loup-dans-laube-du-18-juin-2013.html


etudechienerrantstatistiques001

 

 

Une étude, sur les attaques de chiens divagants, confirme les points suivants :

Le nombre de bêtes tuées, par attaque, est de l’ordre de 2 à 3, par contre,

Le nombre de bêtes blessées est, dans la très grande majorité des cas, trois fois supérieur (moyenne) au nombre de domestiques tués. Soit de 6 à 7 par attaque de chien.

Exactement le contraire de ce qui se passe en présence du loup ou le nombre de bêtes tuées est toujours, 2 à 3 fois plus important que le nombre de bêtes blessées (majorité des cas.)

Et pour cause le loup est efficace. Pas le chien domestique. Typiquement le scénario de Forcelles Saint Gorgon.

Il est établit que dans la très grande majorité des cas, deux chiens, sont présents, très rarement plus de 2. Le nombre de bêtes tuées est de 2 par chien et le nombre de bêtes blessées est de 5 par chien, en moyenne.

Les extrêmes de cette étude, portant sur plus de 50 cas connus, révèlent que le nombre de bêtes tuées s’élève de 1 à 30 ( un cas ou 151 bêtes ont été tuées à été exclu de l’étude, car totalement exceptionnel et biaisant.)

Le nombre, supérieur, à 20 bêtes tuées, se retrouve dans 7% des attaques de chiens divagant. Il est donc peu fréquent. La présence, des chiens, est toujours avérée par une enquête de gendarmerie!

Ce qui n’est pas le cas à Forcelles Saint Gorgon. Dans la majorité des cas, le nombre de bêtes blessées est supérieur ou égale à 20.Ce qui n'est pas le cas à Forcelles Saint Gorgon ( Meurthe et Moselle)

Dans tous les cas, sans exception, les troupeaux ont subi de 2 à 4 attaques consécutives. Une seule à Forcelles Saint Gorgon.

A Sulniac (pour comparer à ce qui s’est passé à Forcelles Saint Gorgon), en août 2011, le troupeau a subit une perte de 23 brebis (comme à Forcelles) pour 50 bêtes blessées (8 à Forcelles). Il a fait l’objet de 3 attaques, par un ou deux chiens, de race indéterminée.

Affaire à suivre.

jlv

 

Repost 0
Published by JLV - dans Loups Aube
commenter cet article
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 10:50

panneau chien de protection

"Il semble qu’il existe sur le secteur la conjugaison de deux phénomènes. " Mais ou sont le ou les chiens?

 

Le déni du loup mène l'éleveur aux pertes et le loup au fusil....

Et ça continue…..mais rien n'est encore sûre, l’attentisme de la sous-préfecture exaspère, "quant des prélèvements, répétés et dispersés, sur plusieurs exploitations, ont lieu, sans présence avérée du chien domestique" les faits sont quasi certains…le loup est présent et il faut réagir en mettant les troupeaux en protection, avec tous les moyens possibles, il est déjà trop tard pour bien faire, puisque les évènements à venir vont prouver que l’origine est bien vosgienne. Si les faits ne sont pas déjà connus !

http://www.lest-eclair.fr/article/a-la-une/des-brebis-de-nouveau-attaquees-a-colombe-la-fosse

Alors que les premiers indices de présence datent de l’automne 2012. Le phénomène peut durer plusieurs mois, avant un futur déplacement.

 

Personne ne parle des taux de consommation par ailleurs, c'est très curieux, non?

Affaire à suivre

jlv

Repost 0
Published by JLV - dans Loups Aube
commenter cet article

Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives