Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 08:54

savoiemernuage.jpgL’Inde inaugure son premier purificateur d’air. Installé au cœur de sa capitale, l'appareil est placé par un fabricant italien qui prétend purifier 10 000 m3 à l’heure, soit l’équivalent de 40 fois le volume d’un appartement de 100 m2, de type européen.


grandeaigrette.jpg


Cette machine strictement inutile, coûte l’équivalent de 400 000 euro. Tout aussi inutile que les lois indiennes qui prévoient une qualité légale d’air, en fonction du lieu ou se trouve le gaz respiré par les populations. Ainsi, en milieu industriel ( comme c’est drôle !! ) l’air peut être légalement de moindre qualité. Bien ! Il n’y a donc jamais de vent au pays de la vache sacrée ?


nuagevosges.jpg


Il y a de quoi se poser les vrais questions ! Qui a touché l’enveloppe de l’industriel, afin d’autoriser l’implantation de cette boite à filtre ? Avec 400 000 euro, peut–on investir, en Inde, dans un programme local, de lutte contre la pollution de l’air d’origine industrielle ?

 

couchersoleilder.jpg

 

Merci de vos commentaires et de votre visite.A bientôt.

Repost 0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 18:32

verdon001.jpg

Au Canada, en Allemagne, on rapporte depuis de nombreuses années, des liens établissant une sur-mortalité des oiseaux, en rapport avec la présence de sel sur nos routes. Le Tarin des aulnes, le Bec-croisé, semblent les plus touchés par le phénomène. Certaines populations sont effectivement décimées, victimes de collision avec les véhicules, de troubles du comportement liés à une forte absorption de chlorure de sodium, voire de carbonate de calcium ( autre composant de la saumure ) et d’intoxication mortelle.  



tarin001


L'ingestion de sel, comme pour beaucoup d’autres animaux,  est indispensable à la satisfaction d’un besoin physiologique associé à un régime essentiellement végétarien. Les rassemblements de Corneille et autres corvidés sont parfois importants sur le bords de nos départementales. La neige souillée par les rejets des automobiles concentre les sels déposés et empoisonne les oiseaux, mais aussi les plantes et arbres à proximité de la voie, jusqu'à vraisemblablement, une dizaine de mètres. Les concentrations provoquent des lésions, les sels sont jusqu'à 100 fois plus concentrés que dans un organisme non exposé. Sans compter les rejets dilués par la fonte, qui finissent dans nos cours d'eau! 

Les conséquences sur un cours d'eau à faible débit:

verdon002.jpg

Toutes vies aquatiques disparaît. Ver blanc, écrevisse, poissons, larves sont immédiatement affectés par une concentration de sel sans commune mesure avec le milieu.

verdon003.jpg


verdon004.jpg

  Le signe d'une augmentation de la salinité de l'eau,  la présence de mousse blanchâtre...


Pour finir, cet article, je vous laisse réfléchir à une statistique vérifiable :

 

chaque année, les usines de dessalement produisent dans le monde, 7 milliards de M3 qui sont finalement déversés dans les océans ou enfouis dans les sols. La salinité ( acidité ) des océans a augmenté de 30% en 150 ans.


Merci de votre visite. A bientôt.

 

Repost 0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 10:17

dechet014.jpgDANS UNE ZONE PROTEGEE !!!



Contrairement à une idée trop répandue nos déchets ne sont pas, dans la grande majorité des cas, biodégradables. Un déchet biodégradable est un assemblage de composants naturels, composants qui peuvent être altérés par des bactéries ou des champignons et encore des algues avant d’être avalé par un écosystème jusqu'à un processus métabolique complet (  substance engendrée par des changements biologiques opérés sur une autre substance  et par un organisme ).

Les canettes en aluminium, plastiques variés, le verre, ne sont donc pas assimilables par un écosystème. Concernant les métaux, le fer s'oxyde au contact de l'humidité de l'air, l'aluminium, le zinc, le cuivre, s'oxyde
au contact de l'oxygène contenu dans l'air, ce qui a pour effet de former un vernis imperméable qui stoppe donc le processus d'oxydation ( alumine, dans le cas de l'aluminium ). Ces métaux, hormis le fer restent donc, jusqu'à preuve du contraire en permanence dans notre environnement.

Concernant les plastiques, le polyéthylène est un matériau dont la réputation est d’être parfaitement stable et inattaquable par les agents chimiques (acides, bases) et biologiques (enzymes), il reste donc en permanence dans notre environnement...


Donner des fourchettes de délais de biodégradabilité pour des produits stables et souvent synthétisés par l'homme n'a donc aucun sens, si ce n'est celui de laisser croire qu'ils sont assimilables par l'environnement à plus ou moins long termes, ce qui n'est pas prouvé.

Je me contenterai donc de donner à titre d'exemple, quelques valeurs de produits biodégradables:

 
dechet011.jpg           

 Bois traité:                  500 ans

 Cuir                              40 ans

 Carton                            5 ans

 Laine                               5 ans

 Papier                               1 an

 Coton                             6 mois

 Végétaux                        3 mois

 Les autres éléments non biodégradables restent en place...

 


Le portfolio du déchet:


dechet001LE PLASTIQUE DU COMMERCANT.....


dechet002.jpgLE DEPOT SAUVAGE DE L'INDUSTRIEL

dechet003.jpgL OUBLI DE L'ELEVEUR

dechet004.jpgLE DEPOTOIR DE L'AGRICULTEUR


dechet005.jpg LE BALLON DU GAMIN 

dechet006.jpgLE FORTIFIANT DU JOGGER, ZONE PROTEGEE

dechet007.jpgLE CADAVRE DU FÊTARD



dechet008.jpg
LE SEAU DU PÊCHEUR


dechet009



  

 

 











LA CANETTE DU RANDONNEUR


dechet010.jpg


















 LA CARCASSE DU VOLEUR ET LE FUT DU BUCHERON



MERCI DE VOTRE VISITE à BIENTÔT








Repost 0

Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives