Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 19:51

restechevreuildec2013blaisehaute-marne

 

Après la 2éme curée de Lignol-le-Château, les loups prélèvent en forêt.

 

Dans la nuit du 5 au 6 décembre 2013, ce qui semble être les restes, très bien nettoyés d'un chevreuil ont été retrouvé non loin du village de Blaise. 

 

Ils se sont donc déplacés de 12 kilomètres en 5 jours, soit deux fois moins vite que d'habitude. Seraient-ils accompagnés?

 

Affaire à suivre

 

jlv

Repost 0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 13:58

loup-Haute-Saone-061213-copie-1.jpg

 

Le loup disperse en groupe en Haute-Marne. Après les dernières dispersions, sur le sud-meusien, l'Yonne et la Haute-Saône, la semaine dernière, ou deux veaux ont fait l'objet d'un prélèvement, avec fortes consommations, sur le commune de Fontenoy-les-Monbauzon, les effectifs vont reprendre leur marque en Haute-Marne, après un passage probable sur le secteur de Darney.

 

carte-situation-est-france-decembre-2013.jpg

la carte des dispersion du loup dans l'Est.

Alors que le loup officie dans le sud meusien, en novembre et décembre, il prélève également à l'ouest de Bar-sur-Aube, sur la commune de Vendeuvre-sur-Barse, fin novembre 2013. A ce titre quoi qu'en dise l'Oncfs, cette prédation sur équin avec consommation au cou et à l'épaule est tout a fait représentative du loup. A Lignol-le-Château dans l'Aube, le loup prélève l'ovin, par deux fois, le 2 et le 3 décembre, alors qu'il prélève également en Meuse, le 29 novemnre à Mandres en Barrois. Compte tenu de la présence du loup, à l'est de Langres le 6 décembre 2013, ou 2 individus sont photographiés au galop, dans un champ de colza, il ne fait aucun doute que les déclarations de la préfecture haut-marnaise et de l'oncfs, renforcées par la Dtt 52, ne vont plus tenir longtemps.

En effet la présence du loup, aux frontières de la Haute-Marne, durant les 10 derniers jours ( Meuse, Aube, Haute-Saône et image à Voisey dept 52) confirment que les effectifs de canidés sont au moins égales à cinq, pour le moins.

 

Il faut donc redouter le pire en 2014, alors que les éleveurs ne sont pas mis en protection, comme il se doit, depuis près de 18 mois, les premiers indices de retour du canidé sauvage, datant du mois d'avril 2012, en Haute-Marne. C'est une certitude.

 

equin-aubenovembre2013001.jpg

 

pdfjhmdec2013001.jpg

 

pdfjhmdec2013002.jpg


 Il est grand temps qu'une politique de gestion globale soit mise en place, l'attentisme ambiant va mener le loup aux brebis et facilite sa reproduction, tout comme sa dispersion.

Affaire à suivre

 

jlv



Repost 0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 23:48

vaux-sur-blaise-attaque-veau.jpg

 

 

Une fois de plus, l'Oncfs et la préfecture haut-marnaise organisent la désinformation. Alors que ferus vosges confirmait à Canal Plus, il y a quelques semaines la présence de plusieurs canis lupus sur la plaine haut-marnaise,la meute a prélevé à Vaux-sur-Blaise, deux veaux à l'étable.

 

Un chien de race Beauceron, mâle, de 45 kg montant la garde, dans la cour attenante à l'étable, n'a pas réagi. Il faut, bien entendu, plusieur canis lupus, pour amuser le chien, alors que le dominant va choisir ses victimes.

 

Le loup est passé par une ouverture de 50 par 30 cm, par laquelle, il est ressorti! Les indices relevés par les techniciens de l'Oncfs, attestent de la présence du canidé. Les consignes sont de "ne rien affirmer" qui puisse laisser croire que le loup prélève également à l'étable.

 

Pourtant, 6% des prédations du loup, sur ovin, ont lieu en bergerie. A quand une mise en protection globale des troupeaux?

 

Avec clôture 5 fils, chiens de protection formés aux loups et berger. Que font les syndicats d'éleveurs afin d'organiser la protection des troupeaux?

 

De plus, il semble qu'un éleveur qui a subi plus de 10 attaques sur ses troupeaux de brebis en 4 mois  s'est entendu dire, je cite,

 

" travaillez la journée pour vos moutons et surveillez les à vos frais en plus toutes les nuits sur plusieurs parcs pour éviter que le loup ne continue à en manger; et surtout, si vous le voyez, ne le tuez pas!"

 

Doit-on penser que cette situation, devenue incontrôlable- nécéssitte une mise en protection globale des troupeaux au niveau multi-régional. Va-t-on encore compenser les éleveurs, en pure perte, alors que les moyens ne sont pas mis en place, afin de se protéger, comme il se doit?

 

Que cache ces désinformations notoires continuelles?

 

Il est très probable que deux ou trois canis lupus soient passés dans le département de la Marne depuis quelques jours, en provenance de l'ouest-vosgien. Une photographie de canis circule également depuis le mois de juillet 2013, dans les milieux de la chasse, alors qu'une prédation suspecte sur ovin à eu lieu en juillet, sur la commune de Songy (dpt 52). L'Oncfs n'a toujours pas communiqué à ce sujet. Faut-il attendre plusieurs dizaines de prélèvements sur les domestiques, avant d'alerter les éleveurs, propriétaires équins, et particuliers possédant des proies, faciles d'accès, pour le loup.

 

Affaire à suivre!

 

jlv


 

 

 

 

 

 

Repost 0
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 15:32

2720288416_7ecc7448a3.jpg

 

Il est aujourd'hui évident, après étude des tableaux récapitulatifs, des prédations du loup sur l'ouest vosgien, que les effectifs présents, se sont dispersés sur le département de la Haute-Marne, dès le mois de juin 2012 !

 

Grand (88212) 17/06/2012 1 brebis ouest-vosgien, retour à
Midrevaux (88303) le 03/08/2012 2 brebis ouest vosgien...

Entre le 17 juin 2012 et le 3 août 2012, les effectifs présents sur l'ouest-vosgien ont....disparu....soit, durant, 46 jours d'affilés....Alors que la préfecture de Haute-Marne, refuse toujours de transmettre, après intervention à la DDT, les tableaux récapitulatifs des prédations du loup....Après intervention de la CADA, il reste, à engager une action devant les tribunaux concernés.....Faut-il en arriver là?....La préfecture haut-marnaise a vraisemblablement caché les faits aux éleveurs, pendant près d'un an. Tout en compensant les éleveurs victimes de prédations. Cela demande des explications!

 

Il en est de même entre, le 8 mars et le 5 avril 2012, soit durant près de 27 jours!

 

Affaire à suivre !

 

 

jlv

 


Repost 0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 11:27

cartepredationhautemarne171013.jpg

 

Nouvelle prédation, à Morancourt, sur l'axe Joinville - Wassy (52), en

milieu de semaine dernière ( 17/10?). Dix agnelles blessées au cou, une

brebis prélevée et consommée, une euthanasiée.....alors que la DDT n'a

pas obtempéré à notre demande. (récapitulatif des prédations du loup)...la

liste des prédations s'allonge encore...et la CADA a été contacté....le

préfet de Haute-Marne qui bloque la transmission des données va devoir

s'y résoudre...Mais qu'ont-ils donc à cacher?

 

Faut-il croire que le tableau récapitulatif des prélèvements du loup réserve

quelques surprises de taille ?

 

A noter; les prévisions générales de l'Observatoire du loup étaient

les suivantes, le 3 Octobre 2013:

 

je cite: "Venant du nord, il est probable que les déplacements des canidés

passent par l'est avant un retour au nord-ouest, en direction de Nully, sous une

dizaine de jours. ( 15/10/13)"

 

le lien: http://www.observatoireduloup.fr/prospectives-developpement-odl.html

 

Toutefois, le loup est passé plus au nord que prévu.....Nous allons donc

élargir nos prévisions de déplacement. Un déplacement vers le sud, est

"très probable." ( Froncles), vers l'est puis en direction du nord ou sud,

azimut ouest, privilégié....

 

Je cite un commentaire concernant le sujet:

 

 

"mais le plus "confortable" pour le loup serait de rester dans la Blaise et de conquérir Colombey les deux Eglises et atteindre la Forêt des Dhuits, seconde forêt du département, en contact direct avec la première ( Arc en Barrois ), et les réserves naturelles de la forêt d'Orient et celle en conception du Sud Haute Marne, avec pour eux, le premier réservoir à Gibier de France... Ce qui peut peut être expliquer l'omerta des préfets... Il y a des chasseurs de toute l'Europe qui viennent payer cher pour chasser dans les Dhuits ou dans la forêt d'Arc... Des bourgeois qui chassent au Saint Hubert, avec des plumes sur les chapeaux, et qui à mon humble avis n'ont pas envie de voir la population de gibier décroître, tout comme le responsable de première adjudication haut marnaise, la forêt d'Arc, qui n'est autre que le président des louvetiers Haut Marnais... ça fait beaucoup non ?" 

 

Affaire à suivre !

 

 

jlv

Repost 0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 19:51

loupsAubehaute-marne

 

Alors que les errances de l'administration mènent les éleveurs aux pertes, il est indispensable que les moyens de protections nécessaires soient mis en place dans les plus brefs délais. A l'échelle du département.

Sans réaction rapide des syndicats d'éleveurs, de la Chambre d'Agriculture, du Conseil Régional, voire du Conseil Général, 2014 s'annonce déjà comme une année noire pour l'élevage ovin.

Faire le déni du loup, dans l'absence et le manque total de  transparence, dans les conditions actuelles, soit, peut être deux groupes distincts de canidés, n'est plus possible.

 

Sauf à continuer de verser des compensations, en pure perte, dans l'attente d'un dénouement, totalement incertain.

 

Faut-il s'étonner que la colère monte ?

 

Le lien :

 

 

http://www.agriculteur-normand.com/actualites/loup-le-loup-refait-surface-a-nully-la-colere-monte&fldSearch=:SO1L74YM.html

je cite,

« La nuit de l’attaque, le louvetier n’est arrivé qu’à 4h du matin et le drame s’était déjà produit. La garde doit normalement s’effectuer de 22h à 6h. »

et encore,

« La solution viendra peut-être des chasseurs comme le souligne Nicolas Boucley.«En cas de nouvelle attaque dans les trois semaines, l’arrêté préfectoral prévoyait le droit de tirer au fusil de chasse et non plus au canon lisse. Il faudrait donner l’autorisation de tirer aux chasseurs »

 

Il faudrait donc tirer le loup, sous prétexte que son retour est géré de manière irresponsable?

 

«Il faut voir avec les associations protectrices des animaux car elles posent elles-mêmes les clôtures dans le Ballon Alsacien. Je n’ai rien contre le loup mais ce n’est pas à nous de protéger nos troupeaux. Il faut que l’on trouve un terrain d’entente».

 

Le résultat d'une gestion, complètement en dehors des réalités naturelles.

 

Affaire à suivre.

 

 

jlv

Repost 0
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 15:30

100--des-brebis-n-etaient-pas003.jpg

 

La gestion chaotique des préfets atteste d'une totale imcompétence dans la gestion du retour du loup, alors que les éleveurs s'insurgent depuis des mois. Après le chien errant, l'oncfs est enfin en mesure de proposer une image, d'un canidé ( sur combien?)....Qui va contester les tirs?

100--des-brebis-n-etaient-pas009.jpg

 

Si vous souhaitez communiquer des informations : contactez,

 

 

http://www.observatoireduloup.fr/index.html

 

Affaire à suivre

 

jlv

 

Repost 0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 18:29

 

separationmeutehautemarne110913

 

Les tirs du « chien errant » ont-ils fait éclater la meute ?

 

Décidément, la Haute-Marne s'est mise dans une situation totalement inextricable.

 

Cette nuit (11 septembre 2013), sur la commune de Nully, une nouvelle prédation ( 1 brebis tuée, 6 blessées) à eu lieu la limite de l'Aube à 45 kms (en moins de 48h00) du dernier point de prélèvement coté ouest-vosgien ( Cirfontaines-en-Ornois du 9 septembre 2013). Voici une explication possible , (vous pouvez commenter):

 

La nuit du prélèvement de la Génisse (Ambonville) qui a fait une cure d'amaigrissement de 50kg, tout de même, ils étaient obligatoirement plusieurs canidés, donc en meute (mini 2 canis lupus lupus), c'était à donc Ambonville, à une distance de 4 km de la prédation suivante. ( Leschères /sl/b). Là il est très facile d'imaginer qu'un des individus à quitté le groupe ( mot utilisé par l'Oncfs pour désigner une meute), en remontant au nord...donc....

 

La Haute-Marne n'est pas débarrassée du loup. 4 Prédations (1 génisse et 10 ovins) en 7 jours, c'est du jamais vu depuis l'arrivée du loup en Haute-Marne (mai 2012).

 

Qu'est-ce qui peut expliquer cette situation, explosive ?

 

Faut-il conseiller de suspendre tous les tirs, quels qu'ils soient?

 

Affaire à suivre.

 

jlv

 

Repost 0
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 12:54

deplacementmeutehautemarnegenisse090913.jpgEncore une prédation sur 6 ovins, à Cirfontaines-en Ornois ( Haute-Marne) dans la nuit du 9 septembre, le déplacement fait 28 kms à vol d'oiseau en 24h00 ; Je le considère comme "anormal", une triangulation de 80 kms, au moins, n'est pas habituelle.

La meute, il va falloir prononcer le mot, a donc pris la direction des Vosges, poussée par la présence des tireurs postés, desquels il faut envisager des tirs sur les effectifs sauvages. Rien ne ressemble, plus à un chien, la nuit, que le loup.

Cette prédation suit celle de « Ambonville » dans la nuit du 5 septembre, sur une génisse, dont les taux de consommation (50kg) sont en rapport avec une reproduction et la régurgitation aux louveteaux, l'éleveur qui est aussi Maire de la commune de Guindrecourt-sur-Blaise ( Haute-Marne) refuse de déclarer les faits pour ne pas générer la panique.

Il semble que le maire de la commune de Ambonville soit dans la même situation afin d'éviter la psychose. Une prédations sur 3 ovins , y a eu lieu, la nuit du 8 septembre 2013.

Il est probable que des consignes strictes sont « distribuées » par la préfecture dans le but de ne pas révéler le fiasco engendré par le déni du loup, depuis près de 18 mois. Tout comme auprès des techniciens de l'Oncfs, ce qui est habituel.

 

 

Les déplacements actuels, permettent d'envisager -alors que les effectifs descendait vers le sud, puis ont été poussés vers le nord (configuration habituelle, d'un déplacement, sous pression de chasse), avant de prendre la direction de l'ouest,- une dispersion en direction de Grand et Midrevaux, dans les Vosges.

 

Affaire à suivre!

 

jlv

Repost 0
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 04:22

Une fois de plus, l'opacité totale mise en place sur les évènements qui se déroulent en Haute-Marne est dénoncée!

 

4007090381_6e2cd8aac1.jpg

Dans les faits: à propos de chien errant.....

 

HAUTE-MARNE:

Dans la nuit du 5 au 6 septembre, une génisse de 2 ans a


été prélevée, sans que les faits ne soient révélés........ "l'animal de 700 kg 

a été consommé dans son intégralité au niveau de la panse et de quelques

muscles tendres , soit plus de 50 kg de viande........" selon les témoins!

 

Alors combien de loups et surtout, combien de louveteaux? Il est possible

que les loups adultes soient revenus à plusieurs reprises afin de

régurgiter.

 

 

La gestion du retour du canidé va-t-elle devenir Catastrophique?

 

Qui est dans l'errance?

 

Si vous souhaitez communiquer des informations : contactez,

 

 

http://www.observatoireduloup.fr/index.html


 

Affaire à suivre.

 

jlv

 

 

 


Repost 0

Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives