Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 13:57

loupsvosgienslatraque5.jpg

Il est heureux que la presse locale nous informe sur ce qui se passe sur le massif.....comme je le dis en titre nous allons passé pour des "demeurés" dans la presse national, comme au temps de "La Bête des Vosges", alors qu'il suffit d'une présence humaine et de quelques dizaines de chiens pour assurer la paix dans les parcs à ovins...sans aucun fusil....même à pompe!

 

Je cite un encadré présenté:

 

" C'est une histoire pour enfant, contée par le préfet et ses conseillers. Le loup va quitter le massif et son sompteux garde-manger effrayé par quelques coups de carabine à plomb tirés en l'air. Cela personne n'y croit."

 

Un correpondant anonyme me laisse ce message:

 

D'après la Direction départementale du territoire, les balades au phare doivent s'arrêter ce soir.
le LOUP aurait été vu 2 x
la première, le "LIEUTENANT" (le brave) ayant le troupeau en ligne de mire et le loup dans de mauvaises conditions, "n'a pas tiré"
la 2 ème, à 400m du même lieu, le brave (le même ?) a cette fois tiré. EN L'AIR (peut-être vers le bas, il y a de l'air aussi !) et figurez-vous, le loup a eu une sainte frousse. Conséquence, il n'a pas bouffé ce soir-là, du moins pas de brebis.
Sachant qu'un loup affamé mange ÉNORMÉMENT et qu'il "tue par grand plaisir"   on peut aujourd'hui s'attendre à tout. Évitons les sorties inutiles.
à bon entendeur, salut

loupsvosgienslatraque4.jpg

C'est grave de devoir en arriver là!

 

loupsvosgienslatraque3

 

loupsvosgienslatraque2.jpg

 

J'allais oublier, nous sommes tous des paranos....écologie oblige....!

 

 

loupsvosgienslatraque1.jpg

Pour une fois qu'il est possible de sourire en parlant du loup, il ne faut pas s'en priver...il a une bonne gueule....ce loup.....

JLV

Repost 0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 08:00

En résumé il faut dire que c'est totalement pitoyable!

 

Ce qui ressort de la dernière réunion du groupe national loup, en mars 2011 c’est que les résultats 2010 ne sont pas connus, alors que la dernière réunion date de près de 12 mois. Comment peut-on travailler efficacement avec un tel décalage de l’information dans le temps ? Il semble que le groupe ennuie ! Il ressort que seulement 11 chiens ont été fournis alors qu’à l’évidence, les troupeaux ne sont pas suffisamment protégés, la protection, encore une fois ne correspond à la menace. 1067 chiens protégent un effectif d’environ 10 000 000 de têtes de bétail. Soit 1 chien pour 10 000 ovins ! Il en faudrait cinq fois plus.

Le port de bombes lacrymogènes est envisagé pour les touristes, afin de faire baisser le niveau de peur, du chien ! Quelle bévue, envisager une arme de défense contre le chien de troupeau, risque fort de se retourner contre le touriste. D’une part en le poussant à commettre des imprudences puisqu’il est armé, d’autre part en utilisation à contre-vent, c’est le touriste qui  risque fort de larmoyer !

Extrait :

« Amélioration du caractère opérationnel du dispositif, meilleure implication des groupes départementaux loup, déclenchements de tirs de prélèvement sur initiative de l'administration, réduction du délai de 3 semaines de mise en oeuvre de l'effarouchement avant les tirs de prélèvement, plus grande mobilisation des chasseurs pour ces tirs. »

 

Le GNL souhaite décentraliser l’action de l’Etat, tout en systématisant ces mêmes procédures, c’est contradictoire ! En particulier dans le respect strict des actions possibles qui seraient allégées Les prédations nombreuses en région PACA ne motivent pas une généralisation de ces procédures, dans les départements de Rhône-Alpes, les prélèvements du loup sont en chute.

 

On y prétend que le braconnage va se généraliser, c’est une menace des éleveurs et certainement une boutade, le braconnage est un sport national.

 

A quoi sert le GNL ?

 

GNL-mars-20111-1.jpg

GNL-mars-20111-2.jpg

 

GNL-mars-20111-3.jpg

 

JLV

Repost 0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 12:52

paysageforetUn reportage qui démontre que les associations écologiques de L’Est de la France ne sont absolument pas préparées à l’arrivée du grand prédateur ! Voire même, qu’elles reprennent des arguments contre-productifs alors qu’elles affirment en même temps que le retour du loup n’est pas une surprise !

 

Le lien du reportage :

 

http://www.pluzz.fr/la-voix-est-libre---alsace-2011-10-08-11h30.html

 

Tout comme les éleveurs, non préparés, alors que le dernier plan loup n’a pas permis d’anticiper, la responsable du suivi du loup présentée affirme qu’il ne faut pas perdre son temps à parler du retour du loup mais à entrer directement dans l’action. Sans tenir compte du fait que le premier souci des éleveurs est d’être reconnu dans leur activité pastorale, alors qu’ils sont vraisemblablement ouverts à sa présence, si et seulement si, les troupeaux sont protégés ! Faire l’infirmation de la réflexion est grave, laisser croire que l’expérience acquise suffit va conduire au pire !

paysagejura1

Hors, la seule protection, mise en place par les pouvoirs publics, dont ne bénéficient d’ailleurs pas les éleveurs, puisqu‘elle n’en est pas une, c’est l’embauche d’un aide-berger ! Solution totalement inepte, à bien y réfléchir, puisque l’aide berger dans sa fonction sous-entends l’existence préalable du berger ! Ce qui n’est pas le cas dans les Vosges, coté vosgien ou alsacien ! Cette mesure dont l’inefficacité, et pour cause, est remarquable au vu du nombre de prédations des derniers mois ( août et septembre 2011) ? Sans aucun rapport avec l’efficacité attendue par les éleveurs. C’est une évidence !

paysageverdon

Affirmer qu’il faut du matériel génétique pour être sûr que le loup est présent, c’est faire le déni du loup, à ce titre trois prélèvements de fèces (crottes) effectués par l’Oncfs sont en analyse et n’ont pas encore fait l’objet de publication ! Savoir d’où vient le loup n’a finalement que peu d’importance, le flux migratoire nous concernant dans l’instant est à l’évidence le flux italien qui se joue des frontières !

 

Comme le souligne, à juste titre, Pierre Singer la problématique du loup doit être abordée en terme comportemental, il est dit que « tout tente à prouver que ce sont des loups sauvages » qui migrent sur nos territoires ! Il déclare aussi que « il faut se méfier » tout en ajoutant «  C’est assez curieux, cet animal qui est seul, on sait que le loup vit en meute » Je laisse à chacun le loisir de revoir le reportage, afin de comprendre la signification des ces paroles ! ( voir le lien plus haut)

paysagevosgienbouvacote

Une autre affirmation (du coté association de défense), dont les éleveurs ne veulent pas entendre parler «  nos voisins européens ont appris à vivre avec, le loup » semble en totale incohérence avec la problématique du massif « vosgien », confirmée par les références absurdes à l’expérience accumulées dans les estives alpestres.

C’est à dire, braconnage intense sur l’espèce, prédations en hausse sur les ovins, politique de déni du loup, dont la seule perspective est le tir de défense sans contrepartie, alors que les moyens mis en place pour stopper les prélèvements sont mal adaptés, voire inexistants dans certains cas ! Sans compter l’utilisation de moyens d’effarouchement totalement inefficaces, voire même obsolètes ! Coté Suisse, coté espagnole des Pyrénées, les mécontentements sont nombreux, les tirs aussi semble-t-il, en Autriche, en Allemagne, le phénomène observé est le même que sur le territoire national. Personne ne semble préparer !

CEVENNES20

Autre allégation de courte portée, il est dit que l’Etat prend en charge, de par la réglementation, l’accompagnement des éleveurs, c’est oublier que le plan loup, s’il n’est pas mis en place, ne peut que soulager artificiellement les contraintes subies par les éleveurs ! D’autre part, la présence du loup, si elle est assimilée exclusivement à des pertes compensées pour les éleveurs, ne doit en aucun cas être ce credo trop souvent affirmé que les compensations apaisent les passions ! Le but de l’éleveur est donc d’être totalement protégé et non d’être assisté !

CEVENNES38

Il est bien évident au regard de la situation national et régional, que des mesures dites «  de protection » du type, aide berger et analyse de vulnérabilité n’ont aucun sens en terme de protection. Voire même, qu’elles servent de faire valoir à l’administration pour mettre en place des tirs, sans qu’aucune mesure de protection réelle ne soit vraiment établie. A court terme cette politique inadaptée conduit à toujours plus de prélèvements, toujours plus de tirs, toujours moins de grands prédateurs. L’exemple du lynx dans les Vosges est démonstratif, il ne resterait qu’une quinzaine d’individus sur le massif !

CEVENNES82

Pour finir je dénonce cette désinformation notoire :

 

L’éleveur de Cornimont ( monsieur Mangel) aurait arrêté son activité salariée de nuit pour protéger ses troupeaux, c’est vraiment lamentable d’être aussi peu professionnel, alors qu’il a reconnu bien avant ce délire journalistique qu’il a quitté son activité salariée en Mars 2011, bien avant les premières prédations ! Il est temps que certains journalistes chaussent les réalitées du terrain!

 

JLV

Repost 0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 20:08

domestiqueelevage1

 

Un reportage complet, il nous présente les éleveurs, les agents de l’Oncfs, les Patous, les loups, le parc de Ste Croix, un représentant du groupe national loup, les lynx, les chasseurs….les suisses et une louve et un système de protection des troupeaux dans lequel les éleveurs jouent le jeu…..mesures préventives des éleveurs…..contre tir du loup….les pouvoirs publics en Vôge pourraient s’en inspirer !

 

Un auteur bourguignon, qui parle de l’éradication du loup…..

 

 

linpatou-©-J.L.-Borelli-FERUSk        clique sur le troupeau

 

 

jlv

Repost 0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 18:50

Voilà un reportage qui explique bien, la politique de l'association au niveau national et local!

 

linpatou-©-J.L.-Borelli-FERUSk

 

Un petit clic sur l'image pour accéder au lien!

 

 

 

JLV

 

 


Repost 0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:13

ferus-reunion-vosgesloup1.jpg

Nous avons bien préparé leur arrivée, toute la presse régionale était présente pour faire connaître l'événement, ainsi que Vosges-Télévision et Cocktail FM qui vous informeront un peu plus tard !

 

 

Articles-de-presse-4330loup-ferusreseau.jpg

 

 

 

 

Les personnes présentes ont échangé avec H. Boyac et R. Gindre ( qui n'est malheureusement pas présenté sur la photographie) afin de mieux comprendre la problématique du retour du loup dans les Vosges.

 

Il en ressortira, dans quelques jours, voire quelques semaines, la mise en place d'une équipe composée d'un ou plusieurs animateurs de région ainsi que les équipes de correspondants locaux indispensables!

 

Les bonnes volontés peuvent se faire connaître sur le blog, en laissant une adresse mail et

un commentaire!

 

 

Pour mémoire l'article paru dans les Affiches de la Haute Saône en Septembre 2011

 

Articles-de-presse 4329loup affichehautesaone

 

jlv

Repost 0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 19:09

loup003-copie-1

 

le lien de vosges-télévision: 

 

 

http://www.vosgestelevision.tv/emission.php?id=8&idVideo=6663

 

 

Le loup : est-il possible de cohabiter ? C’était la question du jour !

 

Julien Anthonios Blanc a fait les déclarations suivantes :

 

« La logique c’est la mise en place de mesures de protection »

«  On a protégé mais il continue à y avoir des attaques »

 

La seule mesure de protection des troupeaux qui n’en est pas une, dans les faits, est l’embauche d’un aide berger dont l’éleveur Eric Arnoux atteste «  l’aide berger soulage les éleveurs », « il est efficace dans les tâches du quotidien »

 

«  former l’animal ça prend du temps »

 

Pourquoi attendre pour prendre une décision. Depuis le mois de mai 2011, date de la première photo du loup, qui a pu mettre en place un ou des chiots avec ses brebis ? Il faut pourtant plusieurs mois pour conditionner en interne un bon chien de défense. Il faut donc douter que les éleveurs soient suffisamment protégés en avril 2012. La formation ne concerne que l'éleveur et dure au plus une bonne journée! Le chiot Patou est conditionné au contact des brebis, la distance par rapport à l'homme étant une condition importante de réussite!

 

 

 http://www.eleveurs-online.com/elevage,elevage,chiens:chien-de-montagne-des-pyrenees.html

 

« dans les alpes, en moyenne un troupeau va subir une ou deux attaques dans une saison  et ces attaques donnent une ou deux brebis consommées »

 

Alors que l’effectif de 299 loups recensé par l’Oncfs est dans sa grande majorité établi dans le massif alpin ! Comment expliquer un tel nombre de prédations dans les Vosges ? Voir le lien suivant :

loup 004

http://naturenvironnement.over-blog.com/article-les-crocs-de-la-colere-sur-france2-analyse-85238764.html

 

Guy Vaxelaire, maire de la Bresse a fait les déclarations suivantes :

 

« Il faut resituer l’agriculture, on est dans les parcs, avec des dizaines de troupeaux sur une vingtaine d’hectares »

 

C’est la situation exacte que l’on retrouve dans le Jura.

Dans le Jura, en 2010, il est dénombré une seule attaque sur le mouton alors qu’une meute de loups est présente, avec une seule victime en 2010 par le loup. Par contre de nombreux troupeaux sont protégés ! Par des chiens Patou !

retour loup lorraine001

Voir le lien suivant :

 

http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-vosgiens-efficacite-du-chien-de-defense-83147921.html

 

 

 

« Le fondamental, c’est quoi ? ….. Le prédateur si on le met dans le massif vosgien, c’est un prédateur vers les ovins……. alors que le prédateur qu’on nous met sur le massif….. sa vocation première c’est de s’attaquer aux troupeaux d’ovins… »

loup gérardmer001

Alors que monsieur le Maire affirme que les problèmes de pullulation du gibier ( chevreuil) font partie du passé. Il oublie de parler du sanglier et du cerf, en sous entendant que le retour du loup n’est pas naturel, confirmant ses propos diffusés dans la presse écrite relatant que «  le retour du loup est contre nature »

 

«  Quel papa, quelle maman, quelle grand mère,  quel grand-père ira laisser son petit fils ou son fils dans la forêt en présence du loup »

 

Le débat devient sordide, sous-entendre que le loup est un prédateur de l’homme et que le tourisme en pâtit ! C’est vraiment se foutre du monde ! Ou encore prendre ses administrés et touristes pour des imbéciles!

 

Mettons Monsieur Vaxelaire au défi ! Qu’il prouve que depuis 50 ans un seul enfant a été l’objet d’une attaque de loup européen !

 

 

FAIRE LE DENI DU LOUP, C’EST BRACONNER .

 

Voir le lien suivant :

 

http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-vosgiens-premieres-rumeurs-de-braconnage-85298770.html

 

jlv

Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 16:57

Extraits:

 

 

"Les 200 moutons sont ainsi dispersés sur 20 îlots distants de 11 km et pâturant sur une altitude variant entre 600 à 1 150 mètres. « Vous imaginez, il faut régulièrement aller voir les troupeaux. Dans les Vosges, les chiens de protection sont inadaptés, il y a trop de promeneurs et les parcelles sont trop petites. »  "

 

 

"Et de trouver dérisoire la mise en place de l’aide berger
sur les communes de Ventron et La Bresse : « Le gars travaille cinq jours par semaine, uniquement en journée. Il n’est pour moi qu’un ouvrier agricole qui vient donner un coup de main ! Le loup, la journée, nese montre pas ! »"

 

Le chien de protection n'est pas un problème pour le promeneur et surtout un impératif avant de décider d'un éventuel tir, quel qu'il soit!!

 

voir les liens suivants:

 

Loups vosgiens: Efficacité du chien de défense!

 

LOUPS VOSGIENS : LES TIRS D’EFFAROUCHEMENT SONT CONTESTABLES !

 

Les parcelles sont trop petites, quel est l'intérêt alors de continuer à vouloir défricher des surfaces négligeables! Faut-il reconsidérer le paysage vosgien ? Une vingtaine d'îlots dispersés et entretenus par les moutons, partiellement,  sont-ils préférables à la conservation et au retour naturel du loup ? Peut-on parquer 200 bêtes au même endroit en les déplaçant, au besoin?

 

 

Le lien vers Vosges Hebdo:

 

//llde.hosting.transpac.fr/vosges_hebdo/

 

 

 

 

 

quandonparleduloup2

Extraits:

 

"Le loup s’installe dans les Vosges, mais alors il faut tout nous payer ;
la caravane, le berger."

 

Et si les éleveurs se prenaient en charge en contrepartie d'une action forte de protection subventionnée entièrement par l'état! Voir le lien suivant:

 

Loups vosgiens:Traitement des prélèvements par les grands prédateurs sur le monde agricole

 

Extraits:

"« N’oubliez pas que deux dossiers d’attaques de moutons sur onze sont attribués à des chiens errants qui peuvent commettre des massacres phénoménaux.
Or à Ventron, la présence de chiens errants a été avancée. »"

 

Il est exact qu'un chien non entravé a fait l'objet d'une constation de prélèvements sur les ovins, cependant à ce jour, plus de 30 prédations pour 90 ovins sont attribuables aux loups!

 

Dans le Velay en Suisse et au même instant, se passe exactement le même phénomène que du coté "vosgien" des crêtes, hors il s'avère, que 3 loups organisés en meute sont présents sur le secteur, pour un nombre de prélèvements inférieur! Curieux! Non?

 

Voir les liens suivants:

 

Loups vosgiens: l'hypothèse de la meute confirmée?

 

Loups vosgiens : le loup aux portes de Colmar en juin 2011 ?

 

 

 

 

 

quandonparleduloup1

 

 

A l'évidence, une zone vitale de presque 100 000 ha, ne concerne pas un seul individu, 90 brebis prélevées ne concerne pas un seul canidé, les photographies parues dans la presse, à l'évidence présentent deux loups distincts, dans des secteurs différents, les témoignages de la présence de loups coté alsacien confirment une forte suspicion! Celle de la présence d'une meute, c'est quasi certain, et celle d'une autre, moins importante, peut être envisagée. Il est évident que dès cet hiver il sera possible de confirmer ou d'infirmer ces hypothèses et nous ne sommes peut-être pas au bout de nos surprises!

 

Affaire à suivre, donc!

 

jlv

Repost 0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 10:37

Une petite mise au point s'imposait face aux déclarations et contradictions récentes concernant la capacité du massif vosgien  à accueillir le loup.

 

 

Pour accéder au lien le logiciel adapté est par exemple VLC ou le logiciel de France Bleu téléchargeable sur le site suivant :

 

http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-bleu/?nr=44ac6e28ceaa042357303336c0117b2e

 

Pour accéder au témoignage, passer sur lien suivant :

 

http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-bleu/?nr=5bb3156ce311b8809a78e5c9d7ba1bc2&1cc7c5b1cef308253f8c50fa181c21f2_info_mode=item&1cc7c5b1cef308253f8c50fa181c21f2_info_index=0

 

 

puis passer dans : reportage archives

 

JLV

Repost 0
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 17:50

Tout le monde était présent, ou presque....les chasseurs étaient venus pour dire qu'il ne voulait pas du loup, cependant, je pense qu'ils ont déjà compris qu'ils pourraient en tirer des avantages, comme la réduction des attributions de chasse sur le cerf, puisque localement cet ongulé serait suscetpible de satisfaire la faim du loup.

 

Je leur ai proposé la gestion du loup, et pourquoi pas des grands prédateurs, c'est une idée à creuser!

 

Les éleveurs sont soit totalement pour l'éradication du loup, soit acceptent de l'accueillir si et seulement si, nous leur donnons les moyens de se protéger efficacement!

 

Les écolos étaient peu nombreux, les relations entre chasseurs et écolo vosgiens sont exécrables!

 

jlv

linkconférence-débat veau 3 mois001granges de franoux  cliquez sur l'image pour accéder au reportage de Vosges-télévision

Repost 0

Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives