Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 18:12

leretourduloupenlorraine1.jpg

 

En introduction de cet article je vais citer l’écrivain journaliste Sylvain Tesson :

 

« Le pastoralisme est la meilleure illustration de l’équilibre entre les hommes et le monde. » Peut-on en douter ?

 

Mes propos, une fois de plus contestés, en conférence, l’ont été sous cette forme :

 

Deux éleveurs présents confirment que je ne souhaite pas les rencontrer, ni même leur communiquer une adresse mail, l’un deux débitant le relevé de ses notes afin de transcrire ce qui est à leur sens, un défaut d’information, voire des inexactitudes en autre sur les valeurs des surfaces présentées ! Confirmant à plusieurs reprises que 100km2 font 100 000 hectares…ce que je conteste sans être entendu…( la conversion est bien entendue de 10 000ha)

 

 

Il est affirmé également que le loup reconnu comme étant un mâle, délaissera le massif pour chercher une femelle avant de revenir au printemps, que les fèces qui ont fait l’objet d’analyse adn, récemment, révèlent la présence du renard et du chien domestique, enfin que la « Bête des Vosges » évoquée durant la conférence aurait disparu à Saulxures en 1977 en contradiction de ce que je déclarai en conférence (disparition au Lispach) :

 

A ce titre je cite Gaston Picard qui dans son livre édité en 1989 ( La Nuée Bleue, La Bête des Vosges, un mystérieux fait divers) affirme :

 

«  Maurice Poirot, de la Bresse, a relevé en Haut du Lispach, le 3 février 1978, les toutes dernières traces de la Bête des Vosges »

 

dans l’Epilogue du livre page 175, ligne 14 !

 

Ils confirment également que les moyens de protections connus, actuels, ne sont pas adaptés aux Vosges ! Cependant, aucune politique globale de la gestion du retour du canidé n’est pas envisagée. Le discours des dernières semaines se résume à l’obtention de tirs et à un goût immodéré et excessif pour le passé.

 

Un scientifique qui se revendique du CNRS (organisme que je n’ai jamais cité?) affirme que la soupe qui lui est servie est exécrable, se référant au Croc ( organisme que je n’ai jamais cité ?) et à l’Oncfs. Sous couvert que je n’affiche pas une appartenance clairement définie, puisque je n’en possède pas, mon discours serait trouble, inexact, dans sa globalité. Alors que comble du scientifique, il n’est pas en mesure à ma demande, maintes fois répétée, de poser un argumentaire détaillé sur un cas précis, afin d’alimenter un débat par avance exangue!

 

Il est vrai que j’ai affirmé à plusieurs reprises que la problématique est également en rapport avec un manque cruel d’expérimentation scientifique au niveau national. D’autres l’ont affirmé avant moi, pourtant !

 

Les sujets abordés étaient les suivants :

 

Dans l’ordre de l’exposé :

 

La problématique soumise par un éleveur du massif vosgien, concernant son activité en 2012

 

L’historique de l’éradication du loup à partir du 19éme siècle

 

L’historique de son retour et la situation de sa présence en Europe

 

L’évolution démographique du loup

 

Pourquoi revient-il ?

 

Le loup est un prédateur complet

 

Le loup n’est pas un prédateur de l’homme

 

 

Quelques statistiques (évolution de la faune cynégétique)

 

2011 le loup s’installe dans les Vosges

 

Analyse des déplacements

 

Conséquence du retour du loup sur la faune cynégétique.

 

Evolution d’un écosystème forestier

 

Les ongulés en Lorraine

 

La gestion des ongulés en Lorraine

 

Les prédations du loup sur le domestique

 

La protection des troupeaux

 

 

Il est dit par les éleveurs, qu’ils ne sont pas en capacité, faute de mains d’œuvre et de temps personnel, de réorganiser leurs parcs, de poser des barrières anti-cervidé, que rendre les parcs contigus demanderait à défricher de nouvelles parcelles, qu’il n’est pas possible de poser des obstacles sur le contour de leur parc, bordé par des chemins, que un seul éleveur expérimente un seul chien de protection sur le massif. Que le loup est capable de sauter un filet à mouton électrifié, avec un agneau de 12 « kilos » dans la gueule !

 

En conclusion des nombreux débats auxquels j’ai assisté et pris part en conférence depuis le mois de Juin 2011, je confirme que:

 

le retour du loup remet en cause la gestion des paysages dans les Vosges, gestion des paysages rétrograde qui n’a jamais été adaptée à la présence de prédateurs.

 

dire qu’il faut revoir la convention de berne, c’est à court terme, cesser de compenser les pertes aux éleveurs, le loup devenant une espèce cynégétique. En Espagne, là où les chasseurs tirents 5% des effectifs, les éleveurs ne sont pas indemnisés et ils s’en plaignent à juste titre ! A méditer !

 

ne pas mettre en œuvre une politique d’expérimentation des moyens nécessaires à la protection des troupeaux au printemps 2012, en ajustant des tirs de défense incertains, conduira à l’épuisement des éleveurs dans les Vosges !

 

c’est une question de volonté politique, de partage, de remise en question d’un modèle de gestion du paysage en dehors des réalités naturelles.

 

faire revivre la montagne c’est aussi y mettre des bêtes, même celle des Vosges, des hommes, des abris, des chiens, des ânes,  dans les pâturages et sur les chemins, en compagnie des troupeaux, qu’ils soient bergers itinérants ou non ou aide-bergers et pas obligatoirement parquer des bêtes a qui on rendra la politesse une fois par semaine pour être certain qu’une clôture n’a pas cédé !

 

JLV

Repost 0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 06:30

CONFERENCE-METZ.jpg

 

conference-affiche.jpg

 

 

Repost 0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 07:17

Voilà le programme qui sera présenté à compter du 8 octobre 2011 aux Récollets

 

http://www.mairie-metz.fr/metz2/sortir/culture/trinitaires/trinitaires.php

 

pour plus de renseignement.

 

 

 

conferencemetz1.jpg

Repost 0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 15:56
  • L'eau de mes terres : été 2011, VittelL'Eau de mes Terres expo

- Ouvert au public-

Exposition des œuvres du photographe lorrain Jean-Luc Valérie (auteur d’un livre du même titre, aux Editions Serpenoise ), accompagnée de deux conférences, l’une pour les adultes, l’autre pour les enfants.

Repost 0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 19:37

Conference-loup.jpg

 

Le retour du loup en Lorraine

Présenté par Jean-Luc VALERIE
auteur-photographe

Vendredi 24 Juin 2011 à 20 Heures

Médiathèque Alphonse et Jean VARTIER
Place Emile Drouël
Rambervillers

Entrée libre

 

Organisateur: 
médiathèque
Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 22:07

galopade-2256_modifie-1.jpg

galopade-2403_modifie-1.jpg

galopade-2229.jpg

galopade-2476_modifie-1.jpg

TOUTES LES PHOTOS

 

 

 

galopade-2264_modifie-1.jpg

 

galopade-2269_modifie-1.jpg

 

galopade-2281_modifie-1.jpg

 

galopade-2283_modifie-1.jpg

 

galopade-2288_modifie-1.jpg

 

galopade-2293_modifie-1.jpg

 

galopade-2300_modifie-1.jpg

 

galopade-2310_modifie-1.jpg

 

galopade-2317_modifie-1.jpg

 

 

 

galopade-2325_modifie-1.jpg

 

galopade-2335_modifie-1.jpg

 

galopade-2354_modifie-1.jpg

 

galopade-2360_modifie-1.jpg

 

galopade-2373_modifie-1.jpg

 

galopade-2379_modifie-1.jpg

 

galopade-2381_modifie-1.jpg

 

galopade-2389_modifie-1.jpg

 

galopade-2417_modifie-1.jpg

 

galopade-2420_modifie-1.jpg

 

galopade-2426_modifie-1.jpg

 

galopade-2430_modifie-1.jpg

 

galopade-2439_modifie-1.jpg

 

galopade-2447_modifie-1.jpg

 

galopade-2451_modifie-1.jpg

 

galopade-2457_modifie-1.jpg

 

galopade-2459_modifie-1.jpg

 

galopade-2467_modifie-1.jpg

 

galopade-2471_modifie-1.jpg

 

galopade-2242_modifie-1.jpg

 

galopade-2410.jpg

 

 

 

Repost 0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 13:07

chorale-croismare-1734_modifie-1.jpg

chorale-croismare-1721_modifie-1.jpg

chorale-croismare-1719_modifie-1.jpg

chorale-croismare-1718_modifie-1.jpg

chorale-croismare-1715_modifie-1.jpg

chorale-croismare 1700 modifié-1

chorale-croismare 1693 modifié-1

Repost 0
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 19:06

 

 

 

fontenoylajoute.jpg

 

Venez nombreux à Fontenoy-la-Joute le week-end prochain, un ensemble de manisfestations originales vous y attend, j'y expose également 30 photographies sur le thème de l'eau, salle Mengoti:

L'Eau de mes Terres expo

 

Dédicace assurée de mon livre abordant le même thème :

 

 

Pour finir, quelques images de l'exposition:

 

 

EXPO 3

 

 

 

EXPO 9 9 4

 

EXPO 9 9

 


A bientôt.

Repost 0
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 16:32

Félicitations aux nouvelles titulaires du Galop 5.

 

Toutes les photographies sont disponibles dans le dossier " Galopade" ( voir les "albums photo")

 

A bientôt!

 

jlvLa-Galopade-7771.jpg

Repost 0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 09:36

plantejardinbio.jpg


Le bon exemple est venu du café. Le contre exemple aussi ! Le café bio est produit pour 75% en Amérique du sud. A 2.80 euro le kilo de produit brut, les torréfacteurs ne sont plus preneurs ! Les stocks « bio » s’entassent dans les entrepôts et pourtant l’offre de café est en baisse, au niveau mondial. Pourtant j’achète mon paquet bio 2.85 euro, les 250 gr, soit 11.80 euro le kilogramme, au supermarché du coin ! Il semble que depuis quelques temps, les producteurs retournent à une production classique …avec pesticides et engrais totalement chimiques, faute d’obtenir un prix en rapport avec la qualité de leur produit. Le bio est censé apporter un prix au kilo, 25% supérieur au cours du café type…. j’allais écrire… «  grandmère ».


carpefraie.jpg


Il y a de quoi se poser les bonnes questions ! Si je produis un café bio sur une surface d’un hectare, pour 520 kilo produits, je génère combien de chiffre d’affaire ? Réponse, à 2.75 le kilo, ( hypothèse haute ), 1430 de CA dégagé pour un coût de production de 15% supérieur. Si je produis un café pesticides-engrais, j’obtiens 880 kilo à l’hectare, à 2.60 le cours du jour, je développe 2288 de CA pour un coût de production 15% inférieur…. !!!


abeilledomestique2.jpg


Résultat. Si je produis du café bio en Amérique latine, je perds du revenu ! Mais alors, pourquoi dois je payer, dans mon beau supermarché, presque 3 fois plus cher mon café bio et équitable ( bla bla bla ), que le café pesticides-engrais de la tablette d’à coté ? Qui donc s’en met plein les poches sur le dos du consommateur bio?

 

 

vacheaviande.jpg

 

Merci de vos commentaires et de votre visite.A bientôt.

Repost 0

Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives