Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 12:20

 

deplacetypecanislupus2

L'Observatoire du Loup passe le département des Vosges de "zone de dispersion" couleur rouge sur la carte à "zone de dispersion permanente", couleur orange sur la carte, les études menées sur le déroulement des faits depuis octobre 2010 à novembre 2013.....confortent toutes le phénomène de dispersion du massif vosgien vers les plaines à l'ouest et au sud. Le flux ne cessera plus! Morvan sur les 2 départements, Yonne, Nièvre, Meuse, Meurthe et Moselle, Moselle, Bas-Rhin seront concernés dans les 18 mois à venir.

 

Une étude complète sera présentée, sur l'Observatoire du loup, dès que la Direction départementale du territoire de Haute-Marne aura présenté les tableaux de suivi détaillé des prédations du loup pour 2012 et 2013, en cours d'acquisition par la Commission d'Accès aux Documents Administratif, les documents concernés étant bloqués par le préfet. Comme toute communication par ailleurs.

 

 

http://www.observatoireduloup.fr/carte-full-page.html

 

Affaire à suivre

 

 

jlv

Repost 0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 10:51

canischasseurmidrevaux271013.jpg

 

Dimanche 27 octobre 2013, les chasseurs de Midrevaux, Vosges ont levé un canis lupus entre le village et la maison de chasse vers 8h30, l'individu, seul, aurait été photographié lors du passage de plusieurs automobilistes, le canidé aurait empreinté la route en direction de Grand sur une longue distance...si vous avez des infos...et une image, contactez l'Observatoire du loup , ici:

 

 http://www.observatoireduloup.fr/

 

Affaire à suivre

 

 

jlv

Repost 0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 09:52

postérieurposéantérieur001

 

les pouvoirs publics trompent les éleveurs...

Interviews sur Résonance Fm , en Vosges, du 18 octobre 2013, l'émission de Annie Aucante," la vidéo à la radio"

Guy Vaxelaire, Jean-Luc Valérie, les enfants de la commune de La Bresse...

 

http://www.observatoireduloup.fr/index.html

 

 

http://www.resonance-fm.com/

 

jlv

Repost 0
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 12:59

oncfs-ouest-vosgien006.jpg

 

Alors que le loup a commencé à réinvestir la Meuse, un « spécialiste » du loup est passé par Thiéfosse, il y a quelques jours, pour désinformer les élus. Les faits prouvent que rien n'est mis en place, dans l'ouest-vosgien , afin de se protéger du loup. Sur la commune de Sionne, il y a quelques jours encore, des brebis de réforme, étaient, placées en lisière de forêt, sans aucune mesure de protection, contre la prédation. Réformes d'une valeur de 50 euro, généreusement compensées par la DDT, entre 100 et 150 euro, au fil des "colères" successives, de la Fdsea et de la confédération paysanne! Est-ce bien raisonnable, est-ce bien acceptable, est-ce bien responsable?

oncfs-ouest-vosgien005.jpg

Alors qu'une équipe de télévision cherchait, il y a quelques jours à comprendre et savoir , si le loup est présent au pluriel sur le secteur de Grand-Midrevaux, voisin de la Haute-Marne, férus « vosges », aurait affirmé que les canidés seraient plus nombreux que le chiffre, à nouveau confirmé par l'Oncfs, soit un seul canidé. Contrairement à ce qui était dit en conférence à Bar-sur-Aube!

oncfs-ouest-vosgien002.jpg

 

 

Voilà toutes les investigations de l'oncfs, sur l'ouest-vosgien, la Haute-Marne et l'Aube, elles se résument à tenter d'obtenir des images, avec quelques relevés d'adn...sur les éventuelles fèces, peu fréquentes, qu'il est éventuellement possible d'exploiter...Aucune prospective, aucun contrôle des mises en protection, par ailleurs inexistante, aucun avis bien clair qui permettent aux préfets concernés de développer une réflexion de bon sens...Alors qu'il se dit ...déjà...ou "seulement" que 2 meutes distinctes seraient en place sur le massif vosgien...de chaque coté de la ligne des crêtes...

oncfs-ouest-vosgien001.jpg

 

 En Haute-Marne, il a fallu attendre 14 mois pour obtenir...une...image de canidé....là ou la caméra est placée...non loin de mon relevé de pistes (3 loups) d'avril 2013...je doute fort que l'office obtienne des résultats....rapidement...et pour cause, suite à la pose d'un turbofladry, dans le secteur, le ou les 2 loups présents, ont réorganisé la sectorisation de la zone vitale vers le nord en direction de la Meuse...ou ils sont vraisemblablement présents, occasionnellement....!! Je ne serai pas étonné que l'on reparle de prédations sur le veau dans les semaines à venir!

oncfs-ouest-vosgien003.jpg

Doit-on encore attendre ? Compenser les éleveurs alors qu'ils nourrissent, parfois, volontairement, le loup, devient insupportable !

 

 

Affaire à suivre !

 

jlv

 

 

Repost 0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 19:29

carte-alerte-vosges-111013.jpg

Dans la nuit du 8 octobre 2013, au col de Lauvy, non loin de la commune de Saulxures-sur-Moselotte, un bélier de 80 kg, très largement consommé, ( 45/50 kg de viande) a vraisemblablement subi le sort du loup.

 

La présence de 2, voire 3 adultes et de 4 à 6 louveteaux est certaine. Il est probable que les futurs déplacements se feront en direction de Dommartin-les -Remiremont, Rochesson, Sapois. Et La Bresse, etc...

 

Une initiation à la chasse devient de plus en plus probable, alors que les équins ( poulain), bovins ( veau), ovins ( béliers), et l'ensemble des grosses proies potentielles du loup, non protégées, peuvent subir de nouvelles prédations des canidés, pendant encore 45 jours.

 

Affaire à suivre.

 

 

jlv  

Repost 0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 20:19

4483190532_8f292e8db8.jpg

 

Je cite les déclarations:

 

"Actuellement, on dénombre officiellement : deux loups dans le massif, un loup en plaine et un loup en Haute-Marne. L'aire de répartition géographique s'étend mais leur nombre stagne selon les spécialistes"....L'aire s'étend mais le nombre de loup stagne , il y a comme une contradiction....non? Les mesures de protection ont prouvé leur efficacité, pour Ferus....pas uniquement, un troisième individu, détecté sur le massif a dispersé sur l'ouest en 2013 ( adn reconnu), un quatrième individu disperse entre la Meurthe et Moselle et le nord du massif à la limite du Bas-Rhin (peu d'ovins)...L'aire de répartition du loup, depuis le 1er janvier 2013, s'étend sur 400 000 ha, sans compter la dispersion de cet hiver, sur le Morvan...avec 4 loups, en présence, c'est strictement impossible!

 

Le lien :

 

http://www.magnumlaradio.com/les-infos/actu-regionale/faits-divers/item/4340-vosges-la-conf%C3%A9d%C3%A9ration-paysanne-demande-l%C3%A9radication-du-loup.html

 

Alors que le préfet Payet reprend intelligemment les propositions du Collectif Biodiversit'haies, en résumé :

 

-la signature de contrats d’accompagnement avec les éleveurs. pour le renforcement des mesures de protection comme le gardiennage, des clôtures électrifiées et des chiens de protection,

 

-d’autre part en ce qui concerne l’Ouest vosgien, il a annoncé qu’une étude de vulnérabilité a été commandée par la Direction Départementale des Territoires (DDT). Elle sera menée par la Chambre d’Agriculture. Elle devrait être rendue en fin d’année, afin de définir les mesures les plus pertinentes à mettre en place pour l’avenir,

 

le comité loup vosgien, toujours dans le déni des réalités naturelles se félicite de résultats qui n'en sont pas.

 

En effet, alors que Ferus Vosges déclare, hier, en Aube que le loup présent, sur le département ne fait qu'un, dans le déni total d'une situation complexe, dans le plus pure style de la désinformation mise en œuvre par Ferus, au niveau national, comme en avril 2011, concernant le massif vosgien, il ressort :

 

Je cite:

 

"Pour cette année, 43 attaques ont été recensées depuis le 1er janvier contre 74 en 2012, (9 dans le massif, 34 dans la plaine) et 77 victimes (15 sur le massif et 62 en plaine) pour 142 en 2012."

TOUT S'EXPLIQUE. LES EFFECTIFS DE L'OUEST VOSGIEN SONT PASSES EN HAUTE MARNE ET EN AUBE....CESSONS LES GARGARISMES QUI VONT SE PAYER CASH EN 2014.

Rien que dans le département de l'Aube on est à 72 prélèvements, faites le calcul (hors Haute-Marne), ça nous fait 134 ovins prélevés (hors massif)

 

Ajouter la Haute-Marne, puisqu'on déplace le problème, avant qu'il ne se généralise, nous allons atteindre des scores.

Combien? Entre 210 et 250 ovins prélevés par les mêmes effectifs hors massif des Vosges. Excellents résultats ! Mais j'oubliais...il n'y a qu'un loup dans le département de l'Aube.

 

Le coût, environ 50 000 euro en compensation et seulement 5/6 éleveurs, sur un département (vosges) qui sont protégés correctement, vivement 2014, que les écolos du comité loup reviennent sur terre. ( au détriment des éleveurs)

 

le lien : http://www.vosgesmatin.fr/vosges/2013/10/10/loup-le-comite-de-suivi-fait-le-point

 

Je cite "Un point a également été fait sur l’accord, donné à Jean-Yves Poirot (éleveur à La Bresse) pour effectuer des tirs de défense suite à plusieurs attaques du loup sur son cheptel. Actuellement, aucun tir n’a été effectué." A quoi sert donc de les accorder, si ce n'est de mettre en place un faire-valoir à des tirs de prélèvements futurs!

 

Jean-Yves Poirot qui résume la situation ainsi :

 

je cite,

 

« rien de neuf les moyens sont les mêmes que toujours, avec l efficacité que l'on connais, l'étude de vulnérabilité oui c'était demandé par l'élevage, elle nous a été présente, à la réunion de hier. Les contrat c'est la mesure 323 c, qui es loin de nous satisfaire... » et pour cause cette mesure strictement administrative n'est pas en rapport avec les réalités du loup, elle devrait être abrogée!

 

Concernant , l'Aube et les effectifs vosgiens qui y dispersent en nombre :

 

 

J'ai entendu parler "d'over-killing" concernant les prédations du loup en Aube, c'est assez amusant, Lignol-le-Château, 1.6 bêtes tuées par tentative de prédation, Aube, depuis le 1 er janvier 2013, 3.78 bêtes tuées en moyenne par tentative de prédation....Compte tenu des 2 "accidents" notoires de Colombey-le-Sec le 22 et 31 mai, avec 25 ovins tués, soit une moyenne de 12.5 par tentative de prédation, faut-il penser à un éclatement du groupe depuis début juin 2013.....pour cause de naissances? Concernant « l'over-killing », en question, à l'évidence, il est loin d'être flagrant. Puisque l'exemple de Lignol (1.6 en moy) est largement sous la moyenne nationale! (pour une moyenne de 3.17 hors accidents notoires). Alors « over-killing » ou « over-effectif ».C'est la bonne question.

 

 

La confédération paysanne change encore son fusil d'épaule, l'éleveur qui s'exprime (voir le lien ci dessus , magnum radio), alors qu'il a mis en protection ses troupeaux et qu'il ne subit plus, depuis 2 ans, la moindre prédation du loup, affirme :

 

" la cohabitation, au jour , d'aujourd'hui est impossible"....Hypocrisie-Mensonge et manipulation le "leit-motiv" de certains éleveurs en Vosges, comme en Lozère, comme en Mercantour, comme en Aube et Haute-Marne....La liste des manipulateurs compromis est de plus en plus longue.

 

Affaire à suivre.

 

jlv

 

 

Repost 0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 20:10

Communiqué de Biodiversit'haies 88:

 

Nous venons de lire avec une grande satisfaction, dans le compte rendu que fait la presse de la réunion du comité de suivi loup à la Préfecture des Vosges, que le Préfet a annoncé d’une part, la signature de contrats d’accompagnement avec les éleveurs, pour le renforcement des mesures de protection comme le gardiennage, des clôtures électrifiées et des chiens de protection. D’autre part en ce qui concerne l’Ouest vosgien, il a annoncé qu’une étude de vulnérabilité a été commandée par la Direction Départementale des Territoires (DDT). Elle sera menée par la Chambre d’Agriculture. Elle devrait être rendue en fin d’année, afin de définir les mesures les plus pertinentes à mettre en place pour l’avenir.

Nous applaudissons des deux mains, d’autant plus que ces mesures font partie des propositions que nous faisons depuis plusieurs mois et que nous avions détaillées dans notre communiqué du 22 avril dernier, intitulé « Encore un effort Monsieur le Préfet »

Il est en effet temps, alors que le loup est officiellement revenu sur le massif depuis mars 2011, que la préfecture enfin se réveille et propose un début de stratégie gagnante dans ce dossier. Deux ans et demi après les premières attaques sur les troupeaux, c’est très long et ceci explique sans doute, la radicalisation du discours de bon nombre d’éleveurs qui assistent impuissants aux dégâts causés au fruit de leur travail, et qui pensent, à tort, que la cohabitation loup/pastoralisme n’est pas possible. Nous leur disons aujourd’hui, comme nous l’avons dit hier, que cela dépend fortement de la volonté de chacune des parties prenantes dans ce dossier, et d’abord de la Préfecture qui détient les clés du problème, « Qui veut tuer son chien dit qu’il a la rage ».

Il n’est sans doute pas trop tard pour agir, mais il est essentiel que les mesures annoncées soient mises en œuvre dans les meilleurs délais et trouvent leur traduction dans les faits, avant le retour des ovins dans les pâturages en montagne, et le plus rapidement possible dans la plaine. Il est aussi de la plus haute importance que les contrats d’accompagnement prévus puissent être réalisés dans la transparence en associant tout les acteurs, éleveurs, collectivités et associations sans exclusion. On peut malheureusement noter que notre association, la première à avoir fait des propositions précises, reprises aujourd’hui par la Préfecture, n’est pas invitée au comité de suivi !! Peut-être cela est-il la conséquence de notre franc-parler ? Mais après deux ans et demi de tergiversations, nous constatons qu’il finira peut-être par payer.

Alors oui, bravo Monsieur le Préfet pour cette prise de conscience, nous sommes dans la bonne direction, mais après deux années d’inaction il nous faudra redoubler d’efforts pour remonter le courant et convaincre dans les faits, les éleveurs et les collectivités, qu’une cohabitation est non seulement possible mais souhaitable. Pour notre part nous y sommes prêts.

La Bresse le 10 octobre 2013

Pour le collectif Biodiversit’Haies88

Dominique Humbert

Jean Luc Valérie

 

Dommage que les principaux intéressés, ne soient pas présents en réunion du comité de suivi du loup!

 

Affaire à suivre

 

jlv

 

 

Repost 0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 18:06

 

2013-09-26-Reponse-Prefet-demande-d-arret-des-tir.jpg

Alors que l'Aspa concluait en ces termes, le courrier daté du 11 septembre 2013, demandant l'abrogation des tirs de défense :

 

« Nous vous joignons le document rédigé par nos soins concernant le fonctionnement du turbo fladry et tout le déroulement de son installation. »

 

Il semble que l'administration vosgienne ne soit pas en mesure de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à la mise en protection des troupeaux ovins, sur le département.

Je cite la conclusion du préfet dans son courrier en date du 26 septembre 2013, stipulant le refus aux multiples demandes d'abrogation d'arrêtés de tirs de défense :

 

« Concernant les moyens d'effarouchement et de gardiennage que vous proposez de mettre en place, j'invite votre association à prendre contacte avec les éleveurs concernés par les prédations, ou exposées aux risques, afin de leur proposer votre aide. »

 

Alors qu'il n'est nullement question de mise en place de moyens dans le courrier de l'Aspa, quel en soit la nature.

 

Attestant ainsi que les tirs du loup, décrétés à l'avenir ne seront pas en accord avec la réglementation actuelle.

A ce titre, je vous invite à lire la vidéo présentée sur l'Observatoire du loup, qui décrit parfaitement les protections mises en place sans aucun souci de résultat, et pour preuve, la clôture 3 fils mise en place au Brabant (La Bresse), en présence d'un seul chien Patou, face à une meute organisée et en reproduction ne permet pas de s'exclure des futurs prédations du loup.

Attestant que ces moyens pour le moins désuets et inutiles, (une clôture 5 fils et un filet à mouton, en double clôture, à des endroits précis, en présence de 2 Patou sont indispensables, afin de se protéger efficacement) ne sont que des faire-valoirs à de futurs tirs de destruction dors et déjà en dehors des règles en rapport avec le dernier plan loup 2013/2017, totalement en échec par ailleurs.

 

Le lien :

 

http://www.observatoireduloup.fr/video.html

 

Affaire à suivre

 

jlv

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 12:54

Communiqué de Biodiversit'haies 88

situation-vosgienne-a-fin-aout-2013.jpg

 

En image, la situation vosgienne, dans l'ouest à fin août 2013.....

 

 

Dans l'ouest-vosgien :

 

Malgré les aides d'urgence débloquées, aux éleveurs, en 2012, concernant la mise en protection des troupeaux, le comportement des éleveurs -qui n'ont toujours pas mis en place tous les moyens nécessaires afin de se protéger du loup- ainsi que la totale opacité du préfet sur les événements, mettent directement en péril la sauvegarde d'une espèce protégée. Le loup ! Alors que le loup a été photographié, récemment, en Haute-Marne.

 

En effet, alors que la dispersion des effectifs dans l'Aube et en Haute-Marne est une certitude, depuis la mi-juillet 2013, dans l'ouest vosgien, un individu isolé a repris les prédations sur les ovins, dans l'ordre, sur les communes de Grand, puis de Domrémy, puis de Greux, et à nouveau à compter du 20 août 2013, sur les communes de Grand, puis Sionne début septembre, alors que les événements de Haute-Marne confirment la présence de plusieurs individus aux mêmes moments.

 

Les consommations relevées laissent à penser qu'il n'y a qu'un seul individu, provisoirement isolé, qui sera vraisemblablement rejoint, par les déplacements et la rupture du groupe présent en Aube et Haute-Marne depuis des mois, (dans le déni le plus total et l'organisation de tirs au «  chien errant », en dehors de toutes vérités naturelles) et dont les derniers faits de chasse attestent qu'ils se dirigent à nouveau vers le département des Vosges.

 

Cette situation inadmissible conduit à toujours plus de prélèvements ovins et bovins sur les Vosges et la Haute-Marne, en totale irresponsabilité. Directement financée par le contribuable, cette politique destructrice ne peut que conduire à la destruction de l'espèce protégée, et pour cause, tout est fait pour laisser pourrir une situation qui va empirer jusqu'à ce que des tirs de destruction soient engagés.

 

Tirs qui seront, quoi qu'ils en soient contestés au Tribunal Administratif, preuves à l'appui !

 

Nous invitons les préfets concernés à cesser immédiatement, cette politique sans lendemain, et à demander aux éleveurs qui ont touché les crédits d'urgence à se mettre en conformité, dans les plus brefs délais, en terme de protection des troupeaux. Continuer à financer des compensations, en continuant à nourrir les loups est totalement inadmissible.

 

Jean-Luc Valérie et Dominique Humbert pour Biodiversit'haies 88

 

le lien: 

http://www.buvettedesalpages.be/2013/09/loups-la-prefecture-vosgienne-cache-les-faits-depuis-la-mi-juillet.html

 

 

 

 

Repost 0
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 13:06

LOUP6

 

Je ne donnerai pas de détails aujourd'hui, mais il certain que les techniciens de l'Oncfs ont obtenu récemment des réponses positives aux hurlements provoqués, sur le massif vosgien. Il est regrettable que les éleveurs vosgiens ne soient pas informés sur le champ, du risque de prédations, plus important, qui découle de la présence de louveteaux. Plusieurs jeunes loups, engagent la meute à prélever plus souvent, alors que certains éleveurs ne sont pas encore en conformité avec le « minimum vital » en terme de protection des troupeaux. Il ne faudra pas s'étonner, si des accidents de chasse notoires font les gros titres des journaux. Alors que la préfecture explique dans la presse, récemment, qu'il n'y a pas eu reproduction, il semble, une fois de plus, que le décalage, entre l'administration et les réalités naturelles implique une forte contestation de la présence du loup, sur le massif, alors que les effectifs sont présents, en meute depuis l'automne 2010.

 

le lien: 

http://www.vosgesmatin.fr/vosges/2013/08/29/loup-l-arrete-ne-sera-pas-abroge

 

je cite:  "Mais pour Gilbert Payet, la situation ne demande pas de recours exceptionnels, d’autant plus qu’il n’y aurait toujours pas eu de naissances de louveteaux."

 

Affaire à suivre !

 

jlv

 

 

Repost 0

Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives