Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 12:18

5805035016_fd2a0a0530.jpg

 

Les déplacements des loups durant le printemps 2013 à l’Est de la zone vitale « grandérinoise » ont été soigneusement passé sous silence depuis le mois de janvier 2013, date du premier prélèvement « géographiquement inhabituel » et en dehors de la zone vitale connue en 2012.

 

Sous couvert de la présence du chien divagant, comme en Champagne-Ardenne, le loup est "omniabsent"...


Le déroulement des faits :


En premier lieu, il faut préciser que 3 agneaux ont été prélevés le 21 août 2012 dans la Meuse sur la commune de Jouy-sous-les Côtes, alors qu’un relevé de piste atteste de la présence d’un canis lupus lupus, du 20 au 26 janvier 2013 (au moins), sur les hauteurs de Ligny en Barrois.

http://www.estrepublicain.fr/meuse/2012/08/25/trois-agneaux-egorges-a-jouy-sous-les-cotes

Après lecture de cet article, il faut expliquer que des pressions sont exercées sur les éleveurs pour faire varier leurs déclarations premières….

Fin janvier 2013, alors qu’il est présent en Meuse, un ou plusieurs  canidés axent leur déplacement vers l’Est, ce qui est habituel quand le loup change de secteur, voire quant il quitte provisoirement la zone vitale.

Le 29 janvier 2013,

  un bélier est prélevé à Coussey (Vosges), le prélèvement « loup non exclu » a fait l’objet d’une compensation.

Les faits ont été passés sous silence !

http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-vosgiens-a-l-ouest-la-zone-vitale-s-etend-toujours-117500987.html

loupmeuse2012.jpg

Zone vitale, Meuse, août 2012....40 kms jusqu'à Jouy sous les Côtes...

 

loupcoussey.jpg

L'est de la zone vitale grandérinoise, fin mars 2013

 

Dans la nuit du 10 au 11 mars 2013 un prélèvement a lieu à Forcelles Saint Gorgon à une distance de 30 kms de Coussey. 23 brebis sont tuées, des bêtes sont en fuite, de nuit.

Le constat « loup exclu » n’a pas été annoncé par l’Oncfs mais bien par la Direction Départementale des Territoires. Alors que les premières déclarations font très vite penser au loup.

Je cite les déclarations des agents de l’Oncfs sur l’aire de prédation de Forcelles Saint Gorgon

 

« Les zones ciblées – gorge, dos, gigot – sont également compatibles avec la signature d’un loup. »

 

« Les blessures sont cependant le fruit d’un ou d’animaux puissants », observe l’ONCFS. »

 

« Le sang qui s’est écoulé par deux plaies béantes – à la gorge et au dos – macule l’épais manteau laineux »

« Dans le village, je ne vois pas de propriétaires de chien dont l’animal serait capable de tels dégâts » (mairie)

Je persiste à dire que les faits sont ceux de loups.

http://naturenvironnement.over-blog.com/article-forcelles-saint-gorgon-370-brebis-pour-les-loups-116235457.html

http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-aube-anticipons-alain-laurent-confirme-la-presence-du-loup-un-plan-regional-de-mise-en-prot-118608588.html

 

loupsforcellesaintgorgon.jpg

11 jours plus tard, à compter du 22 Mars 2013,

 des prélèvements répétés ont lieu à plusieurs reprises sur des agneaux de monsieur Paintendre, éleveur à Morelmaison (Vosges).

12 agneaux sont tués dont 5 sont consommés. La distance qui sépare Forcelles Saint Gorgon de Morelmaison est de 20 kms.

Les faits ont été passés sous silence !

Le compte rendu du 5 Mai 2013 dans Vosges-Matin :

( non accessible sans abonnement)

Je cite :

« MORELMAISON

Depuis le 22 mars le troupeau de moutons de Frédéric Paintendre est attaqué toutes les nuits par un animal qui n’a pas encore été identifié. Ce troupeau est composé d’une soixantaine de brebis, qui ont mis ou vont mettre bas très prochainement. Douze agneaux, dont cinq gros bouclés, ont déjà été égorgés puis dévorés. De fortes marques de crocs sont apparentes sur les restes des bêtes.

Elus, gendarmes et chasseurs sont intervenus pour essayer de tirer au clair cette malheureuse affaire. Une nuit de veille et un piégeage se sont révélés improductifs. La décision de mettre en place une caméra de surveillance semble une piste à suivre ; de la nourriture laissée à proximité pourrait détourner l’attention du prédateur qui alors délaisserait peut-être les agneaux.

En plus du préjudice moral subit par les parents du propriétaire, c’est une perte financière importante pour Frédéric Paintendre. Ce dernier lance d’ailleurs un véritable appel au secours pour sauver son troupeau. »

 

9 jours plus tard,

à une distance de 24 kms,  à Darney ( Vosges) plusieurs prédations sur ovins ont lieu jusque début avril 2013.

 

Les faits ont été passés sous silence !

C ‘est dans  « Le Pays » qui couvre Belfort, et Montbéliard que les faits sont évoqués rapidement.

http://www.lepays.fr/actualite/2013/04/06/les-moutons-cibles-des-chiens-errants-dans-les-vosges

 

Les faits qui concernent les chiens errants se sont déroulés à 13 kms de Darney, un mois plus-tôt, il aurait fallu que les domestiques traversent un couvert forestier de 5 kms pour arriver sur Darney. C’est peu, voire très peu probable, il n’y a, de plus, aucune route directe.

 

loupdarney.jpg

Morelmaison, Darney ....24 kms

 Y a-t-il encore d'autres faits non révélés?

 

Affaire à suivre...

 

jlv

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives