Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 08:49

loupsvosgiensdeplacementmorvanhiver2013.jpg

 

Les faits :

 

En septembre 2012, l’espèce est présente à l’ouest de Colombey-les-deux-Eglises ( Haute-Marne) et à Avranville (Vosges). La présence de deux individus, à l’époque, ne fait donc aucun doute.

Le 21 août 2012, des agneaux sont prélevés en Meuse (à une distance inférieure à 40 kms.)

La présence de 3 canidés était donc probable.

En octobre 2012 le loup est présent à l’Est de Froncles, au nord de Cirsfontaine-en-Ornois et à Aillianville.

 

Les 24 et 26 novembre 2012, le loup est présent au sud de Soulaines-Dhuys, dans l’Aube, et au sud-est de Lignol-le-Château.

 

En mars 2013 des prélèvements sur ovins ont lieu les 11 et 22, à cheval sur la frontière vosgienne et meurthe et mosellane. Alors que les prélèvements reprennent dès le 17 mars 2013 à Midrevaux (distance environ 40 kms). Là encore, la présence de plusieurs individus est évidente.

 

Peut-on envisager la présence de 3 individus en mars 2013, alors que la dernière prédation exercée en Saône et Loire, dans le Morvan date du 21 février 2013 ?

Ce qui implique la présence d’un autre prédateur, les distances, plus de 100 kms ne permettent pas la présence du même individu en deux lieux différents.

 

Faut-il envisager un déplacement du loup vosgien vers le sud ? Un loup qui serait réapparu le 16 mai 2013 à Colombé-la-Fosse (Aube) alors que de nombreux prélèvement ont lieu au même moment sur le secteur de Midrevaux-Sionne (Vosges, 18 mai 2013 par exemple.)   

 

Est-il possible d’envisager un regroupement complet ou partiel de la meute après la mi-mai, sur le territoire de la Haute-marne ?

 

Selon l’Oncfs il est avéré que les loups présents dans le Massif Central sont ceux qui ont colonisé les Pyrénées.

 

Dans l’hypothèse probable ou un individu isolé, voire deux jeunes loups nés en mai/juin 2012 sur Midrevaux auraient investi le Morvan, en Saône et Loire et en Côte d’Or entre le 1er janvier 2013 et la fin du mois de février, le retour du (des) canidé était-il possible en mai 2013, dans L’Aube ? Certainement !

 

A étudier le couvert forestier et la géographie, connaissant la faculté du loup à explorer un nouveau territoire en "triangulant", il faut alors envisager un parcours qui l’aurait conduit à trotter sur une distance globale de 435 kms, au minimum, pour atteindre le Morvan. Tout à fait possible.

Tout comme un retour sur ses propres traces. ( 1000 kms en 5 mois)

 loup morvan

Le loup a-t-il pu venir de Franche-Comté? Peu probable, en février 2013 il prélévait vraisemblablement à L'Adoye-sur-Seille (prédations attribuées à un lynx, tous les spécialistes en doutent). Des Vosges, en direct du massif...? Peu probable également. 

 

Les témoins parlent d’un canidé sauvage, bicolore, d’une rapidité au galop, très surprenante, la surface investie est de 13 000 ha, les prédations sont dispersées dans le temps et l’espace, la présence du loup ne fait aucun doute. Les relevés de l’Oncfs n’ont donné lieu à aucune communication, comme à l’habitude.

 Ce possible déplacement implique que le loup ait fréquenté le sud de l’Yonne, au nord d’Avallon, tout comme le nord de la Nièvre, sans se faire remarquer. Doit-on envisager le retour du loup à l’automne, en Morvan….C’est fort probable !

Affaire à suivre.

 

 

jlv

Partager cet article

Repost 0
Published by JLV - dans Loup analyse
commenter cet article

commentaires

Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives