Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 12:54

Communiqué de Biodiversit'haies 88

situation-vosgienne-a-fin-aout-2013.jpg

 

En image, la situation vosgienne, dans l'ouest à fin août 2013.....

 

 

Dans l'ouest-vosgien :

 

Malgré les aides d'urgence débloquées, aux éleveurs, en 2012, concernant la mise en protection des troupeaux, le comportement des éleveurs -qui n'ont toujours pas mis en place tous les moyens nécessaires afin de se protéger du loup- ainsi que la totale opacité du préfet sur les événements, mettent directement en péril la sauvegarde d'une espèce protégée. Le loup ! Alors que le loup a été photographié, récemment, en Haute-Marne.

 

En effet, alors que la dispersion des effectifs dans l'Aube et en Haute-Marne est une certitude, depuis la mi-juillet 2013, dans l'ouest vosgien, un individu isolé a repris les prédations sur les ovins, dans l'ordre, sur les communes de Grand, puis de Domrémy, puis de Greux, et à nouveau à compter du 20 août 2013, sur les communes de Grand, puis Sionne début septembre, alors que les événements de Haute-Marne confirment la présence de plusieurs individus aux mêmes moments.

 

Les consommations relevées laissent à penser qu'il n'y a qu'un seul individu, provisoirement isolé, qui sera vraisemblablement rejoint, par les déplacements et la rupture du groupe présent en Aube et Haute-Marne depuis des mois, (dans le déni le plus total et l'organisation de tirs au «  chien errant », en dehors de toutes vérités naturelles) et dont les derniers faits de chasse attestent qu'ils se dirigent à nouveau vers le département des Vosges.

 

Cette situation inadmissible conduit à toujours plus de prélèvements ovins et bovins sur les Vosges et la Haute-Marne, en totale irresponsabilité. Directement financée par le contribuable, cette politique destructrice ne peut que conduire à la destruction de l'espèce protégée, et pour cause, tout est fait pour laisser pourrir une situation qui va empirer jusqu'à ce que des tirs de destruction soient engagés.

 

Tirs qui seront, quoi qu'ils en soient contestés au Tribunal Administratif, preuves à l'appui !

 

Nous invitons les préfets concernés à cesser immédiatement, cette politique sans lendemain, et à demander aux éleveurs qui ont touché les crédits d'urgence à se mettre en conformité, dans les plus brefs délais, en terme de protection des troupeaux. Continuer à financer des compensations, en continuant à nourrir les loups est totalement inadmissible.

 

Jean-Luc Valérie et Dominique Humbert pour Biodiversit'haies 88

 

le lien: 

http://www.buvettedesalpages.be/2013/09/loups-la-prefecture-vosgienne-cache-les-faits-depuis-la-mi-juillet.html

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives