Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 11:46

zone-vitale-meute-vosges-08-2011.jpg

Je souhaite dans cet article, relativiser les écrits du vendredi 25 Août 2011 de Sébastien Girardel qui soit a mal interprété mes propos, soit a mal compris mes affirmations :

 

Je cite : «  Il prévoit qu’une centaine de ces prédateurs ( loups) « colonisent » le département dans les 10 ans. »

 

Bien entendu, cette affirmation concerne la région Lorraine, et non le département vosgien, si et seulement si, comme je l’ai affirmé également, le braconnage intense subi par le loup au niveau national, cessait complètement.

 

 

Je cite : « Faute de chiens de sang spécialement dressés pour récupérer les bêtes blessées, chaque année il y a près de 17 000 ongulés sauvages dans un mauvais état qui seraient des proies faciles pour les prédateurs comme le loup »

 

Je n’ai jamais parlé de l’état sanitaire des ongulés, par contre, je souhaitais dénoncer à nouveau, les TIRS NON RAMASSES PAR LES CHASSSEURS, chaque année, soit environ 20% des tirs, voire 35% sur le sanglier dans les cas extrêmes.

 

 Je cite : « Dans les Vosges dans la décennie qui vient, si les braconniers se tiennent tranquilles on pourrait imaginer que la population dépasse la centaine d’individus »

 

NON ! Il faut lire, en rapport avec mes affirmations, que la population pourrait atteindre la centaine d’individus en Lorraine,  à 10 ans.  Si le braconnage cessait au niveau national, le flux migratoire étant vraisemblablement largement minoré, en nombre d’individus, par un braconnage intense, sur les régions à zones de présence permanente avérées !

 

Jean-Luc Valérie


 

Légende de la carte :

 

Goutte bleue : point d’eau, étangs, lacs

 

Polygone vert : zone vitale meute vosgienne

 

Polygone violet : zone vitale « bête des Vosges », en 1977

 

Polygone bleu : zone vitale, probable, en hiver

 

Trait blanc : déplacements 1977

 

Trait jaune : déplacements 2011

 

Trait rouge : axe d’orientation de la zone vitale, vers le Nord, situé sur la carte dans l’angle supérieur droit

 

Epingle blanche : lieux de 1977

 

Epingle rouge : les sommets

 

Epingle jaune : lieux de 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by JLV - dans CouD'Gueule
commenter cet article

commentaires

pb 26/08/2011 17:42



Bonjour,


Actuellement stagiaire AEM, j'effectue mon mémoire sur "le loup de retour dans les Vosges". je suis avec attention tout vos articles. je pense que vous devez avoir un emploi du temps des plus
charger...


j'aimerais (si possible) être présent avec vous sur une de vos sortie terrain (recherche d'indice...traces...). pouvez vous me contacter sur mon adresse mail.


d'avance, merci.


cordialement.



JLV 27/08/2011 10:42



Voilà une bonne idée de mémoire, je vous contacte sur votre adresse mail, un peu plus tard..



py 26/08/2011 00:52



Bonjour, j'ai assisté à votre conférence il y a quelques heuresau sujet du loup. Je voulais vous poser certaines questions mais dans une ambiance plus reposée. Je voulais savoir pourquoi, et quel
était l'intérêt de réintroduire des loups dans les Vosges, sachant qu'il en existe à l'état sauvage strict, donc non-né en parc naturel, dans les grandes forêts d'europe de l'est et dans les
immenses forêts sibériennes ?


Ce sujet m'interesse beaucoup mais j'aimerais beaucoup plus d'informations avant de me faire une opinion tranchée.


Si vous pouviez me répondre sur mon e-mail personelle, j'apprécierais.


Merci d'avance.



JLV 27/08/2011 10:37



oui, j'ai parlé de réintroduire le loup, sous contrôle, afin d'engager les études scientifiques indispensables à la compréhension de l'évolution d'une meute à moyen terme, dans un univers
pullulant en gibier, sous contrainte de battue de chasse ( aux gibiers), d'élevage, d'agriculture, et de tourisme, afin de déterminer les conséquences globales de l'installation d'une meute de
loups dans nos univers naturels, anthropisés....en ce qui concerne les loups vosgiens, ils sont revenus naturellement, bien entendu



Jean-Christophe Givord 25/08/2011 18:52



URGENT-Demande d'interview radio
Bonjour!


Je profite de ce blog pour lancer un petit appel à Jean-Luc Valéry que j'aimerai beaucoup interviewer sur le sujet loups. Et comme malheureusement je ne pourrai pas être à Dommartin les
Remiremont ce 25 aôut, pourrions nous fixer un rdv?


Merci d'avance.


Jean-Christophe Givord, journaliste à CocktailFm Hautes
Vosges (Rédaction: 03.29.63.24.24)



JLV 27/08/2011 10:31



voilà qui est fait, à bientôt donc sur les antennes de Cocktailfm....à Gérardmer



Patrick 25/08/2011 17:41



dans l'article du journal vosges matin du jeudi 25 aout de Mr Valerie, il est dit concernant les patous "dans de tres rares cas il aboie mais jamais il ne mord" je tiens à apporter mon témoignage
sur ce chien que je considère comme dangereux! le 5 janvier 2006 en me promenant avec ma femme et ma chienne au parcours de santé de Rupt sur moselle, nous nous sommes trouvé nez a nez avec une
dame qui promenait son patou; A notre vue il s'est précipité sur notre chienne et en voulant le dégager a l'aide de la laisse de la dame il s'est jeté sur moi et m'a mordu profondément au bras
gauche (1h20 sur la table d'opération à l'hopital de remiremont pour reparer les degats).En aout de la meme année ce meme chien s'est jeté sur des enfants et sa maitresse sur conseil de son
vétérinaire a fait euthanasier ce chien. Renseignements pris et recherche sur le net, ce cas n'est helas pas unique! Cela dit je ne suis absolument pas contre le retour du loup, mais le patou
n'est pas pour moi une solution!



JLV 27/08/2011 10:30



voilà l'exemple type de l'accident lié à la présence du chien, cette fois un patou...durant ma dernière conférence à Franoux, un patou de 2 ans et 50 kg était présent, et jouait avec mon chien de
9 kg, sans que je n'ai eu à intervenir....la majeur partie des accidents liès aux chiens, sont souvent dus à une intervention humaine, inapropriée....bien évidement, le maître doit être en mesure
de maîtriser son chien dans toutes les circonstances, cependant...


 


aux Granges de Franoux, lieu isolé, six chiens du voisinage, de 9 à 50 kilos, se cotoient fréquemment sans que l'homme n'ai à intervenir pour protéger les animaux de la ferme ou les relations
avec les stagiaires et touristes, cela depuis de nombreuses années et sans accident notoire...j'ajoute que les chiens patou, de défense des troupeaux, sont dressés à cet usage et parfaitement
infantilisés, faute de quoi, il pourraient s'en prendre aux brebis..



Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives