Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 16:47

herbe.jpgLe milieu de la tourbière est hostile. Lieu acide, humide, pauvre, instable, affublé de trous d'eau sombres ou encore empreint de légendes effrayantes, il forme souvent mes fabuleux paysages. Cinquante pour cent de mes narses françaises ont complètement disparu depuis 60 ans. Tout comme un tiers de mes surfaces en Europe.

drosera.jpgLa Drosera, plante carnivore

Ce que la nature s'est efforcée de construire, millimètre par millimètre, l'homme moderne l'a complètement exploité en quelques décennies. Autre apport important, un passé qui ne demande qu'à s'ouvrir, vieux de plus de 10 000 ans, se trouve enfoui sous plusieurs mètres de tourbe, souvent noire comme la nuit. Cet au-delà proche, nous permet aujourd'hui de comprendre, grâce à l'ancienneté et les propriétés conservatrices de la tourbe, l'évolution climatique actuelle. Témoin à charge du mésoclimat ( climat d'une région particulière ) et véritable sphère d'archivage naturelle, on y retrouve mes pollens datant d'époques fort lointaines à l'échelle humaine.

tourbiere2.jpg
tourbiere3.jpg

Une formidable banque de matériel génétique, extraite en profondeur, fait alors l'objet d'une recette de cuisine élaborée. Conserver la carotte, sous film, au réfrigérateur. Emietter un des prélèvements numérotés. Placer le dans un bêcher, récipient destiné à la réaction chimique indispensable, mélanger à de la potasse. Introduisez dans un bain-marie, porter à ébullition pendant 15, puis centrifuger le substrat durant 7 minutes. Distiller le culot à l'eau pure, et centrifuger à nouveau le tout. Trachéides, vaisseaux des plantes vasculaires, filaments de champignon, cuticules, exosquelettes de petits animaux invertébrés, spores caractéristiques et pollens féconds forment ainsi les diagrammes polliniques. Révélateurs des peuplements du vivant, ces schémas présentent les différentes essences de plantes repérées et leurs quantités respectives.

tourbiere4.jpg

Vestiges des dernières glaciations, centre scientifique, fonctionnel et paysager, mes tourbes ont vu naître la buxbaumie verte ( Buxbaumia veridis ), comme à la tourbière de Machais ( Vosges ), une mousse rarissime et à forte valeur patrimoniale ainsi qu'un lézard vivipare, Lacerta vivipara, rare et protégé qui produit une molécule antigel lui permettant de lutter contre le froid. La découverte passionne d'ailleurs les chercheurs, qui pourraient la synthétiser afin de conserver des organes aux fins de dons.

Merci de votre visite. A bientôt.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

flolipo62 07/02/2010 20:51


alors là je suis scotchée ! la nature est merveilleuse et s'adapte... heureusement ! en tout cas c'est magnifique ! bon lundi


JLV 08/02/2010 09:14


merci encore flo, excellente recette n'est ce pas!, bonne journée


Crikette 07/02/2010 14:25


Toujours intéressant...tu m'as fait rire, ta 1ere photo m'a fait pensé à un plat gigantesque de spagettis (j'avais faim) !!


JLV 07/02/2010 15:37


Très bon les spagettes, content de te faire rire, à tout


flolipo62 07/02/2010 10:08


un article très intéressant à lire avec de superbes photos, j'avoue être happée par la plante carnivore... mais elle pousse pas sur les tourbières tout de même ????
désolée suis qu'une fille comme dit un collègue

bon dimanche et merci pour le coup d'oeil...


JLV 07/02/2010 15:46


sisi, elle pousse, c'est la reine de la tourbière, pas encore trouvée cette plante carnivore adapté au milieu acide, a plus


dom 06/02/2010 22:41


en irlande il brule encore de la tourbe dans les cheminées ...ca a vraiment une odeur particuliere , bonne fin de soirée jlv


JLV 06/02/2010 22:55


même avec l'odeur, je veux bien y rester quelques semaines....bon dimanche


Bernard 06/02/2010 20:01


article très intéressant,
des bons clichés
Bien à toi !


JLV 06/02/2010 22:54


merci bernard, bon dimanche


Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives