Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 20:34

loups couv

« La menace de voir décimer le troupeau par un loup qui va forcément à la facilité (pas si bête…) est tangible », je cite le texte présenté dans l’Est-Républicain, interview de Vincent Munier.

 

Lien suivant :  http://www.estrepublicain.fr/fr/lorraine/info/5375261-Massif-des-Vosges-Osons-accueillir-le-loup?act=post#formcommentaires

 

La menace n’en est pas une, si toutefois la préfecture des Vosges engage dès à présent le plan loup nécessaire. En contradiction avec le plan loup 2008/2012, qui prévoit d’anticiper sa mise en place ( il était temps) dans les départements limitrophes aux zones de présence  du canidé, le préfet n’a encore fait aucune annonce !

  veau 3 mois001

Pourtant, L’ONCFS est maintenant convaincu de la présence de plusieurs prédateurs sauvages, sans encore, oser parler, de l’existence d’une meute !

 

Quant aux prédations du loup sur les ovins domestiques, elles régressent fortement dès que berger et chiens de berger sont en place, la mise en oeuvre de moyens d’effarouchement variables et le regroupement des troupeaux permettant encore de minorer considérablement les prélèvements.

piegrieche001.jpg

Faut-il attendre d’atteindre des records, pour que les éleveurs puissent prétendre, comme il se doit, à la mise en place du plan loup ?

sellefrancais001.jpg

Faut-il attendre, comme l’évoque, Vincent Munier, que les carnassiers soient braconnés, en toute illégalité ?


Affaire à suivre!!

 

jlv

Partager cet article

Repost 0
Published by JLV - dans CouD'Gueule
commenter cet article

commentaires

poi 19/07/2011 17:45



ah vraiment  que des commentaires avec des personnes qui n y connaisse rien a l elevage pas a l agriculture enfin il y a encore du travail on melange conpensation de prix ou aide au handicap
naturel  qui n a rien a voir avec le cout du  loup  toujours de 6;5 m d euro enfin un jour peut etre on parlera quand on connaitra et travaillera sur le terrain  mon
exploitation es a vendre si le travail ne fais pas peur a vous de nourrir le loup je vous attend....



JLV 19/07/2011 20:28



Je pense que quand les éleveurs comprendront que la défense du loup, c'est aussi la défense des troupeaux, par l'intermédiaire d'un plan loup ...90% des prélèvements du loups ayant lieu sur les
cheptels non protégés, il sera possible de s'entendre...j'ai le sentiment que les éleveurs vosgiens, commence à comprendre, entendues les dernières déclarations sur les télévisions locales et
nationales!



AD 19/07/2011 11:18



Et je souhaite un bon retour au loup!!!!

Qui soit disant passant créer bien moins de perte financière que les milliers de sangliers et autres gibiers qui pululent en France !!!!



JLV 19/07/2011 14:01



tout à fait, les dégats occassionnés par la faune cynégétique sont toujours plus importants...il y a quelques temps les agriculteurs vosgiens dénonçaient les problèmes en organisant des battues
blanches, aujourd'hui les mêmes, refusent le retour du loup, seul prédateur capable d'organiser le fonctionnement des écosystèmes forestiers...belle contradiction!!



AD 19/07/2011 11:16



L'homme a beaucoup de défaut et le plus gros est sans nul doute de vouloir se montrer toujours plus fort que la nature !


Le probléme avec le loup est bien lié à ce gros défaut des humains. Ils ont voulu se montrer plus fort que la nature en éradiquant le loup et voilà où on en est.


Il y a pas un proverbe français qui dit :"Chasse le naturel, il revient au galop" !!!!
On en est exactement là !!!!

A bon entendeur !!!



JLV 19/07/2011 14:02



tout à fait, on a digérer les milieux naturels et le naturel revient au galop....d'autant que les conditions du retour du loup en Vosges et ailleurs sont idéales....



poi 13/07/2011 16:36



on es loin d avoir le droit de le descendre la sale bete  cela  netait pas du tout la question de depart mais par contre on tourne autour du pot



JLV 13/07/2011 18:39



Comptablement l'opération est nulle, pour l'éleveur...le cout n'existe donc pas..l'état récupére, sous forme de réintégration aux résultats et en tva environ 50% du montant des subventions
d'exploitations, sans compter les aides de la CEE...


le cout du loup, global, est donc bien de 1,5 cent d'euro par habitant et par an pour les prédations exercées sur les éleveurs,


et de 0 cent d'euro par an pour les éleveurs concernant les investissements pris en charge...


L'état, hors subvention CEE, prélève donc, 3.5 cent d'euro supplémentaire pour soutenir l'activité des éleveurs, chaque année à chaque français...à cause du loup et pour l'éleveur


Alors que le soutien à l'agriculture s'élève à 180 euro par an et par habitant...le loup représente donc 0.027% des subventions versées à juste titre, aux agriculteurs et éleveurs!!


Il n'y a donc pas de quoi faire un fromage...même de brebis...


Bien protégé, l'éleveur ne risque pas la faillitte à cause du loup...même si les indemnisations ne correspondent pas toujours à vos attentes, des dires d'un éleveur du Larzac que je connais bien,
c'est pas si mal payé!!


 


 


 


 



Poirot 11/07/2011 13:09


La protection du troupeau fais partie des coups lier au loup donc bien superieur a vos dire il serait bon de le reconnaitre.....


JLV 12/07/2011 00:24



Les subventions pour la protection des troupeaux sont d'ordre législatif...quand les bergers et les éleveurs auront obtenu le droit de tirer le loup, ces subventions seront réduites à l'euro
symbolique....charge aux bergers et éleveurs d'assurer la sécurité de leurs troupeaux...j'ajoute que tirer un loup est bien plus difficile que de tirer un ongulé sauvage, pour preuve les cotas de
tirs des années précédentes n'ont jamais été réalisés...


 


Les éleveurs feraient bien d'y penser, avant de se retrouver , seul, face à l'inéluctable retour du loup!


 


Amicalement


 


JLV



Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives