Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 10:05

Voilà, nos anciens ont éradiqué le loup je cite un argument souvent utilisé :

 

« Peut-être, mais quoi que vous disiez, dans le temps, ils se sont débarrassés du loup! Cherchez d'autres bouquins anciens, ils vous diront pourquoi ils n'en voulaient pas! »

 

Parce qu’il n’en voulait pas ! Tout comme aujourd’hui sur le massif Vosgien !

 

Pourtant à la lecture de certains documents anciens, il ressort…

 

 

arrete Gard

 

 

Arrêter de la préfecture du département du Gard du 16 décembre

1807 relatif aux récompenses à accorder pour destruction du loup. 

 

Le préfet du département du Gard, Commandant de la Légion dHonneur,

Vu la lettre S.E. le Ministre de lIntérieur.

Considérant que les pertes que les loups font éprouver à lagriculture, sont assez considérables et assez préjudiciables, pour que lintérêt des propriétaires et agriculteurs dût suffire pour exciter leur zèle pour la destruction de ces animaux ; mais néanmoins que ce zèle sera plus actif en distribuant des primes (il semble que le loup ne représentait pas une si grande menace à lépoque)

 

Arrête :

Article premier :

A partir du 1er janvier 1808, il sera accordé une prime de

dédommagement pour la destruction des loups 

Pour chaque louve pleine, à la somme de dix-huit francs

Pour chaque louve non pleine, à la somme de quinze francs

Pour chaque loup, à la somme de douze francs

Pour chaque louveteau, à la somme de trois francs

( il semble que le département ne connaissait pas la rage chez le loup)

... 4.

La tête de lanimal tué sera, ainsi que copie du procès verbal ( établi par le maire)lequel fera aussi sur-le-champ couper les oreilles.

Le Préfet du département du Gard

 

DAlphonse.

 

Il faut reconnaître que léradication du loup a mené les bergers et éleveurs à perdre progressivement les réflexes et moyens nécessaires pour se préserver des grands prédateurs, alors que les versements de primes substantielles au 19éme siècle, sont aujourdhui versées aux éleveurs et bergers pour compenser les pertes dues aux prédations du loup, alors que les techniques délevage ont évolué en perdant toutes consciences de lexistence de prédateurs passés ! Justifiant que toutes atteintes environnementales ont de fait un coût, qui tôt ou tard ressurgit par les dysfonctionnements quelles engendrent !

 

JLV

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JLV - dans CouD'Gueule
commenter cet article

commentaires

Indigné 01/11/2011 18:19



Et encore un humain si débile qu'il ne voit pas plus loin que son porte-feuille. C'est vrai que les humains évoluent donc j'espère qu'ils évolueront assez vite pour pouvoir bouffer du sable car
c'est la seul chose qui finira par rester avec de tels abrutis... A bon entendeur...



JLV 01/11/2011 20:47



c'est sans commentaire quant aux propos, il faut quand même rester positif, le dialogue sert aussi à faire avancer les réflexions...je ne suis pas partisan de la sitgmatisation...



pl 31/10/2011 11:32


Il finira bien par y avoir le même style d'arrêté, ce n'est qu'une question de temps, ca ne mettra sûrement pas la biodiversité en péril, et les finances de l'état ne s'en porteront que mieux, a
moins de faire entrer la Chine dans la cee.


JLV 31/10/2011 16:52



Tous les arrêtés sont contestables...et seront peut-être contestés....vous préférez vraisemblablement vous satisfaire des
dégâts occasionnés par le sanglier dans les cultures et les près....ou le cerf en forêt...les finances de l'Etat s'en porteraient tout aussi mieux si les syndicats d'éleveurs s'organisaient pour
« assurer » les dommages liés aux prédations sur les ovins par les grands prédateurs et les chiens errants….



Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives