Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 13:44

mathieu2.jpg

 

 

Il y a longtemps, que nous devions nous rencontrer, après avoir échange parfois rudement, des propos sur la problématique des grands prédateurs ( dont le loup), en rapport avec ce que défends Mathieu Erny : Le droit des Brebis !

 

 

Je vous invite à consulter les deux articles suivants :

 

http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-vosgiens-parole-de-berger-86930175.html

 

Et ce dernier, dont Mathieu est le co-auteur !

 

http://www.buvettedesalpages.be/2011/09/traitement-des-pr%C3%A9l%C3%A8vements-par-les-grands-pr%C3%A9dateurs-sur-le-monde-agricole.html

 

Le courant, entre cet homme, extrêmement, expérimenté ( berger depuis 14 ans) et l’observateur que je suis passe immédiatement ! Nous avons en commun le sens de la valeur du vivant et certains points de convergence en rapport avec le loup et la gestion des milieux naturels !

 

Stigmatisation des éleveurs en milieu de montagne, alors que nombreux, sont les professionnels, conscients des possibilités de cohabitation!

 

Manque total d’anticipation des pouvoirs publics !

 

Déni des réalités et de la biologie des espèces, tant en matière de canidés que d’ovins !

Nécessité d’expérimenter de manière intense, scientifiquement, la problématique complexe du retour de certains grands prédateurs, en rapport avec l'utilisation des estives.


Nécessité de faire tomber les tabous, non-dits et idées reçues invariablement développées.

 

Obligation d’une transparence totale en matière de communication des faits, trop souvent cachés, sous l’emprise des administrations concernées !

Obligation d’investissement de l’ensemble des acteurs des milieux naturels. Et ils sont nombreux !

 

Rapprochement des idées novatrices, et communications variées afin de pourvoir au développement des solutions légitimement envisageables  !

 

Concernant le massif, il fut surpris de l’éclatement des îlots destinés aux brebis et résuma son analyse par les mots suivants :

 

« cela demande une certaine rationalisation »

 

Ce qui à mon sens, résume complètement, la problématique du retour du loup sur le Massif Vosgien et ailleurs !

 

Bien entendu, j'invite mathieu, à emmettre des commentaires qui seront placés dans cet article à sa demande! Ici:

 

 

Je viens de lire ton texte sur notre rencontre et je confirme que l'on peut abondamment discuter sur le sujet du loup tant que l'on garde des idées positives.

Dans ta description de l'élevage ovin des Vosges, il m'a effectivement semblé comme à toi qu'il y aurait moyen de se simplifier le travail mais nous étions d'accord sur le point que cela ne devait pas avoir un impact sur le paysage fait de haies murets etc... si favorable à la biodiversité.

Sur la cohabitation, je n'ai pas à l'heure actuelle d'avis, parce que pour le moment toutes les techniques de protection des troupeaux sont celles que l'on attend des éleveurs et bergers  et elles présenteront toujours de larges failles. De la part des protecteurs de la nature (associations ou ONCFS) il n'y a rien qui soit fait sur le comportement du loup ni par rapport aux  autres expérimentations que nous avions évoqué.

Ma position n'est certainement pas très originale, elle est de dire que je ne suis pas contre le loup par principe mais contre tout ce qui peut porter atteinte au métier de berger et d'éleveur. Le taux de prédation actuel met quand même bien cette activité en danger. Car se contenter des indemnisations ôte du sens au métier d'éleveur.

J'ai beaucoup apprécié que tu mettes toutes tes observations à plat sans rien cacher. Lorsqu'en 1991 le premier loup a été vu dans le parc du Mercantour, cela a été tenu secret des mois. Par la suite, tout les experts ont dit unanimement que ce secret avait été une erreur car il avait développé un climat de suspicion. Il ne faut évidemment pas refaire la même erreur dans les Vosges, pourtant...

Dans ta recherche honnète pour comprendre la situation, tu as du changer d'avis fréquemment, ce qu'évitent les gens dits sérieux. Moi je te suis tout à fait gré de ne pas avoir caché cela non plus, car de toute façon, dans tout ce qui est vivant, les vérités mêmes les plus scientifiques évoluent.

 

 http://www.vosgesmatin.fr/vosges/2012/06/02/entre-chien-et-loup

 

 

 

 

JLV

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mathieu Erny 01/06/2012 11:50


Bonjour Jean Luc


Je viens de lire ton texte sur notre rencontre et je confirme que l'on peut abondamment discuter sur le sujet du loup tant que l'on garde des idées positives.


Dans ta description de l'élevage ovin des Vosges, il m'a effectivement semblé comme à toi qu'il y aurait moyen de se simplifier le travail mais nous étions d'accord sur le point que cela ne
devait pas avoir un impact sur le paysage fait de haies murets etc... si favorable à la biodiversité.


Sur la cohabitation, je n'ai pas à l'heure actuelle d'avis, parceque pour le moment toutes les techniques de protection des troupeaux sont celles que l'on attend des éleveurs et bergers  et
elles présenteront toujours de larges failles. De la part des protecteurs de la nature (associations ou ONCFS)il n'y a rien qui soit fait sur le comportement du loup ni par rapport aux 
autres expérimentations que nous avions évoqué.


Ma position n'est certainement pas très originale, elle est de dire que je ne suis pas contre le loup par principe mais contre tout ce qui peut porter atteinte au métier de berger et d'éleveur.
Le taux de prédation actuel met quand même bien cette activité en danger. Car se contenter des indemnisations ôte du sens au métier d'éleveur.


J'ai beaucoup aprécié que tu mettes toutes tes observations à plat sans rien cacher. Lorsqu'en 1991 le premier loup a été vu dans le parc du Mercantour, cela a été tenu secret des mois. Par la
suite, tout les experts ont dit unanimement que ce secret avait été une erreur car il avait développé un climat de suspicion. Il ne faut évidemment pas refaire la même erreur dans les Vosges,
pourtant...


Dans ta recherche honnète pour comprendre la situation, tu as du changer d'avis fréquemment, ce qu'évitent les gens dits sérieux. Moi je te suis tout à fait gré de ne pas avoir caché cela non
plus, car de toute façon, dans tout ce qui est vivant, les vérités mêmes les plus scientifiques évoluent.


J'espère donc ton passage cet été


Mathieu


 

JLV 02/06/2012 16:12



le commentaire a été glissé dans l'article correspondant!



Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives