Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 19:23

loups européens311

 

 

L’Arrêté du 9 mai 2011 fixant les conditions et limites dans lesquelles des dérogations aux interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant le loup. (Canis lupus)

 

 

Stipule :

 

Art. 8. − La mise en oeuvre d’un effarouchement aux fins d’éviter les tentatives de prédation du loup est possible, sans formalité administrative, pour les troupeaux protégés ainsi que pour ceux pour lesquels il est établi qu’ils ne peuvent l’être.

 

A ce jour, il n’a pas été établi que les troupeaux concernés ne pouvaient pas faire l’objet d’une protection ! Il est même établi que la seule protection mise en place le fût, au mois d’août sous couvert d’un aide-berger dont les missions ne consistaient pas à protéger les éleveurs du loup. Mais bien à soulager une charge de travail provisoire et excessive, pour les éleveurs concernés ! Voir les liens suivants.

 domestiqueelevage3

Art. 9. − Les opérations d’effarouchement, en cas de tentative de prédation du loup, sont possibles à proximité du troupeau pendant toute la durée du pâturage, y compris en cas d’opération de destruction, en complément des mesures de protection déjà mises en oeuvre.

 

Il n’y a qu’une seule mesure engagée et elle est détournée de sa fonction dont l’objet doit être la protection des troupeaux ! 

 

 

Le comité réuni au mois de juillet 2011 regroupait les services de l’état, l’Oncfs, les syndicats agricoles, le conseil général et le représentant des maires, ainsi que la fédération de chasse concernée, tous bien entendu défavorable à la présence du loup. Pas une seule association de défense de l’environnement n’était présente !

 

La seule décision de protection mise en place est une aide pour un gardiennage renforcé des troupeaux. Soit un aide berger pour les trois éleveurs concernés par les prédations des loups ! Tout le monde a pu se rendre compte sur le reportage de Fr3 Lorraine diffusé au mois d’août :

 patou-©-J.L.-Borelli-FERUS

Voir le lien suivant :

 

http://lorraine.france3.fr/info/vosges---mise-en-place-d-un-aide-berger-68344977.html?onglet=videos&id-video=NANC_1471016_160820111058_F3

 

 

 

que l’aide berger pris en charge à 80% par l’état n’est « pas là pour le loup ». Il n’y a donc aucune mesure de protection qui ait été mise en place !

 

 loups aux portes de colmar juin 2011

 

Une opération de protection de l'environnement dans les espaces ruraux relative à la protection des troupeaux contre le loup : (opeder)

 

comprend différentes options visant à favoriser le gardiennage renforcé des troupeaux et le regroupement des troupeaux,


Les cinq options ci-après peuvent être souscrites :
option 1 : gardiennage renforcé ;
― option 2 : parc de regroupement mobile électrifié ;
― option 3 : chiens de protection ;
― option 4 : parc de pâturage de protection renforcée électrifié ;
― option 5 : analyse de vulnérabilité. 

 

En septembre, le préfet déclare : dans la rubrique « Actualité » du 20 septembre 2011,

 loup européen005

Malgré cette mesure de protection, de nouvelles prédations se sont récemment produites. Dans ces conditions, le Préfet a décidé, conformément aux dispositions des plans nationaux, d’autoriser la mise en œuvre de tirs d’effarouchement. Il s’agit de tirs qui ont uniquement pour objectif d’effrayer le loup, et qui ne doivent pas être effectués dans sa direction. A cette fin, M. le Préfet missionnera un lieutenant de louveterie, chargé de leur mise en œuvre.

 

Puis confirme sur France 3 Lorraine, que les tirs d’effarouchement sont suivis de tirs de défense, si les tirs d’effarouchement ne donnent pas satisfaction.

 

Voir le lien suivant :

 

http://lorraine.france3.fr/info/vosges---mise-en-place-d-un-aide-berger-68344977.html?onglet=videos&id-video=000313783_CAPP_VosgesLoupInterviewduPrfet_200920111148_F3

 

predateur001 


La prochaine étape est donc le tir de défense, tir létal s’il est réussi !

Sans qu’aucune mesure réelle de protection n’ait été mise en place pour sauvegarder les troupeaux des prédations des loups.

 

Le dossier justifie donc une contestation auprès du tribunal administratif concerné puisque l’esprit de la loi est détourné, alors que les mesures de protections nécessaires ne sont pas mises en place !

 

 

CETTE INFO A ETE DIFFUSE AUX ASSOCIATIONS SUIVANTES :

 

LOANA   OISEAUXNATURE VOSGESECOLOGIE MIRABEL

 

AFFAIRE A SUIVRE

 

Jean-Luc Valérie

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JLV - dans CouD'Gueule
commenter cet article

commentaires

Jérémy 26/09/2011 08:34



Des nouvelles des associations locales prévenues? FERUS ne peut-il pas intervenir?



JLV 26/09/2011 09:18



Vosges écologie souhaite se concerter avec oiseaux'nature et sa fédération, nous en parlerons bientôt!



poi 21/09/2011 21:35



c est tout a fais ce que j ai dit sur la presence des differents interlocuteurs nous eleveur serions plus radical dans le type de tir je vous rassure on passe par etape c comme sa et on
devrait tester le patou gare au gens qui ne respecte rien! 



JLV 22/09/2011 05:18



Bien, alors il est probable que cette affaire de tir, finisse au tribunal administratif...car elle est strictement inutile, illégale et ne permettra pas aux éleveurs de se protéger des loups!
Pour les patous, je pense qu'un éleveur est parfaitement capable de gérer ses chiens de défense, bien que d'après les études faites dans le Jura, les éleveurs qui recoivent une formation, sont en
mesure de gérer leurs chiens de manière beaucoup plus performante, en terme de défense face aux prédateurs! Je sais bien que certains promeneurs ne respectent rien, une dernière chose, quand les
brebis seront rentrées, la meute sera toujours présente, et il est probable, vu le nombre de passages dont vous avez été victime, qu'elle tente d'approcher le troupeau, avec tous les risques
d'ettouffements qui s'en suivent...cela m'ennuie de vous annoncer cette probabilité, après les épreuves que vous subissez, mais je pense qu'il faut en être conscient!



JLV 21/09/2011 18:14



VOSGES ECOLOGIE ETAIT PRESENT A LA REUNION DU DERNIER COMITE LOUP ET N'A PAS JUGE UTILE DE METTRE EN CAUSE LA VALIDITE DES TIRS.......OISEAUX NATURE ETAIT INVITE VRAISEMBLABLEMENT
ET..........ABSENT DES DEBATS!



JLV 23/09/2011 09:09



Dommage



Poi 20/09/2011 22:54


Ouibien alors qu.il etait inviter mais une seul presente hier oiseau nature certe pas inteeresse par nos probleme etait absentet vosges ecologie n a pas ete hostile a ce type de defense pour nos
troupeau enfin un pas en avant pour vous qui nous soutener ds vos texte tt le monde se rejoui non


JLV 21/09/2011 18:05



Non, tirer en l'air alors qu'aucune mesure de protection efficace n'a été mise en place, a quoi cela sert-il, puisque de toutes les manières, le flux migratoire va devenir multiple dans les
années à venir. en provenance de Suisse, de Forêt Noire, voire des Ardennes belges, par les Pays-Bas, voire encore d'Autriche, donc la seule solution pérenne pour les éleveurs, c'est bien la mise
en place de moyens de protection!Non?



Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives