Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 09:48

mersch-2010.jpg

http://internationalwolfcenter.blogspot.com/2010_01_01_archive.html

 

La traduction du texte


La grande boucle de Brutus

Quand dernièrement nous avons laissé Brutus et son groupe à la fin de décembre, la meute était assez proche du centre de la zone vitale. Depuis lors, les loups ont fait une grande boucle de Ellesmere (île) jusque Axel Heiberg (île) à nouveau et ensuite de retour vers le nord de la Péninsule Fosheim d’Ellesmere. Encore beaucoup de déplacements entre les fjords. Pour 8 emplacements entre le 7 janvier jusque tôt le 11 janvier (84heures), la meute est restée dans une zone d’environ 3.7km de long, juste au sud du lac Eastwind, où les bœufs musqués traînent souvent. Les positions précédentes suggèrent que les loups en ont chassé quelques uns. Le 8 janvier, les deux positions se trouvaient dans la même zone, indiquant probablement l’existence d’une proie prélevée récemment.

 

deplacetypecanislupus1

      Déplacements shématiques de la meute vosgienne.


Nous avons également appris que la meute compte certainement une vingtaine de membres, peut-être même une trentaine. Il n’y a pas seulement les deux personnels de la station météo Eureka qui ont décompté respectivement de 23 à 28 et de 25 à 30 loups mais également un des employés du CANDAC ( réseau canadien de détection des changements climatiques : www.candac.ca), le docteur Pierre Fogal qui a fourni des photos pour les dernières publications du blog, nous a également apporté beaucoup de nouvelles images dont une sur laquelle on peut compter 20 loups.

Durant les deux semaines qui ont suivi la publication du 30 décembre, quand nous avions laissé la meute entre le Fjord Slidre et la station météo Eureka le 15 décembre, les loups ont beaucoup voyagé, couvrant pratiquement la totalité de la prairie sur Ellesmere et sur Axel Heiberg.

La plus longue distance entre leurs positions les plus éloignées est 109km. Le 19 décembre, ils ont à nouveau traversé pour rejoindre Axel et sont revenus le 24. Un autre déplacement remarquable est celui du 21 : ils se sont approchés à 1.5km du glacier. Bien sûr, ils n’ont aucune raison d’escalader le glacier mais c’est intéressant de les imaginer si près de ce champ de glace immense et éternel. Ils cherchaient des bœufs musqués, c’est sûr !

 

ZONE-VITALE-MEUTE-VOSGIENNE-01-12-copie-1.jpg      La zone vitale de la meute vosgienne

Quand nous étudions les points qui représentent les nombreux déplacements de Brutus et de sa meute sur la carte, on peut imaginer leur périple dans la neige. Les photos (vues précédemment sur des blogs) prises par des gens à la station météo nous aident, tout comme nos souvenirs des attitudes observées cet été. A ce propos, nous vous suggérons de regarder notre récente publication sur Youtube : Brutus dominant un des membres secondaires de sa meute (peut-être l’un de ses fils) l’été dernier. Cet incident est le plus long exemple de l’attitude de dominance que quiconque ait jamais vu. Nous pensons qu’il essayait de forcer sa progéniture mâture à quitter la meute pour trouver son propre territoire et débuter sa propre meute.

 

jlv

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives