Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 20:19

4483190532_8f292e8db8.jpg

 

Je cite les déclarations:

 

"Actuellement, on dénombre officiellement : deux loups dans le massif, un loup en plaine et un loup en Haute-Marne. L'aire de répartition géographique s'étend mais leur nombre stagne selon les spécialistes"....L'aire s'étend mais le nombre de loup stagne , il y a comme une contradiction....non? Les mesures de protection ont prouvé leur efficacité, pour Ferus....pas uniquement, un troisième individu, détecté sur le massif a dispersé sur l'ouest en 2013 ( adn reconnu), un quatrième individu disperse entre la Meurthe et Moselle et le nord du massif à la limite du Bas-Rhin (peu d'ovins)...L'aire de répartition du loup, depuis le 1er janvier 2013, s'étend sur 400 000 ha, sans compter la dispersion de cet hiver, sur le Morvan...avec 4 loups, en présence, c'est strictement impossible!

 

Le lien :

 

http://www.magnumlaradio.com/les-infos/actu-regionale/faits-divers/item/4340-vosges-la-conf%C3%A9d%C3%A9ration-paysanne-demande-l%C3%A9radication-du-loup.html

 

Alors que le préfet Payet reprend intelligemment les propositions du Collectif Biodiversit'haies, en résumé :

 

-la signature de contrats d’accompagnement avec les éleveurs. pour le renforcement des mesures de protection comme le gardiennage, des clôtures électrifiées et des chiens de protection,

 

-d’autre part en ce qui concerne l’Ouest vosgien, il a annoncé qu’une étude de vulnérabilité a été commandée par la Direction Départementale des Territoires (DDT). Elle sera menée par la Chambre d’Agriculture. Elle devrait être rendue en fin d’année, afin de définir les mesures les plus pertinentes à mettre en place pour l’avenir,

 

le comité loup vosgien, toujours dans le déni des réalités naturelles se félicite de résultats qui n'en sont pas.

 

En effet, alors que Ferus Vosges déclare, hier, en Aube que le loup présent, sur le département ne fait qu'un, dans le déni total d'une situation complexe, dans le plus pure style de la désinformation mise en œuvre par Ferus, au niveau national, comme en avril 2011, concernant le massif vosgien, il ressort :

 

Je cite:

 

"Pour cette année, 43 attaques ont été recensées depuis le 1er janvier contre 74 en 2012, (9 dans le massif, 34 dans la plaine) et 77 victimes (15 sur le massif et 62 en plaine) pour 142 en 2012."

TOUT S'EXPLIQUE. LES EFFECTIFS DE L'OUEST VOSGIEN SONT PASSES EN HAUTE MARNE ET EN AUBE....CESSONS LES GARGARISMES QUI VONT SE PAYER CASH EN 2014.

Rien que dans le département de l'Aube on est à 72 prélèvements, faites le calcul (hors Haute-Marne), ça nous fait 134 ovins prélevés (hors massif)

 

Ajouter la Haute-Marne, puisqu'on déplace le problème, avant qu'il ne se généralise, nous allons atteindre des scores.

Combien? Entre 210 et 250 ovins prélevés par les mêmes effectifs hors massif des Vosges. Excellents résultats ! Mais j'oubliais...il n'y a qu'un loup dans le département de l'Aube.

 

Le coût, environ 50 000 euro en compensation et seulement 5/6 éleveurs, sur un département (vosges) qui sont protégés correctement, vivement 2014, que les écolos du comité loup reviennent sur terre. ( au détriment des éleveurs)

 

le lien : http://www.vosgesmatin.fr/vosges/2013/10/10/loup-le-comite-de-suivi-fait-le-point

 

Je cite "Un point a également été fait sur l’accord, donné à Jean-Yves Poirot (éleveur à La Bresse) pour effectuer des tirs de défense suite à plusieurs attaques du loup sur son cheptel. Actuellement, aucun tir n’a été effectué." A quoi sert donc de les accorder, si ce n'est de mettre en place un faire-valoir à des tirs de prélèvements futurs!

 

Jean-Yves Poirot qui résume la situation ainsi :

 

je cite,

 

« rien de neuf les moyens sont les mêmes que toujours, avec l efficacité que l'on connais, l'étude de vulnérabilité oui c'était demandé par l'élevage, elle nous a été présente, à la réunion de hier. Les contrat c'est la mesure 323 c, qui es loin de nous satisfaire... » et pour cause cette mesure strictement administrative n'est pas en rapport avec les réalités du loup, elle devrait être abrogée!

 

Concernant , l'Aube et les effectifs vosgiens qui y dispersent en nombre :

 

 

J'ai entendu parler "d'over-killing" concernant les prédations du loup en Aube, c'est assez amusant, Lignol-le-Château, 1.6 bêtes tuées par tentative de prédation, Aube, depuis le 1 er janvier 2013, 3.78 bêtes tuées en moyenne par tentative de prédation....Compte tenu des 2 "accidents" notoires de Colombey-le-Sec le 22 et 31 mai, avec 25 ovins tués, soit une moyenne de 12.5 par tentative de prédation, faut-il penser à un éclatement du groupe depuis début juin 2013.....pour cause de naissances? Concernant « l'over-killing », en question, à l'évidence, il est loin d'être flagrant. Puisque l'exemple de Lignol (1.6 en moy) est largement sous la moyenne nationale! (pour une moyenne de 3.17 hors accidents notoires). Alors « over-killing » ou « over-effectif ».C'est la bonne question.

 

 

La confédération paysanne change encore son fusil d'épaule, l'éleveur qui s'exprime (voir le lien ci dessus , magnum radio), alors qu'il a mis en protection ses troupeaux et qu'il ne subit plus, depuis 2 ans, la moindre prédation du loup, affirme :

 

" la cohabitation, au jour , d'aujourd'hui est impossible"....Hypocrisie-Mensonge et manipulation le "leit-motiv" de certains éleveurs en Vosges, comme en Lozère, comme en Mercantour, comme en Aube et Haute-Marne....La liste des manipulateurs compromis est de plus en plus longue.

 

Affaire à suivre.

 

jlv

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives