Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 15:28

campagne003.jpg

En premier lieu, le loup, en tant qu’espèce prédatrice ne génère pas de contrainte économique ! Les contraintes financières sont générées par l’aménagement du territoire orchestré par l’administration en dénie de la biologie des espèces et du fonctionnement des écosystèmes. Secundo, l’éradication du loup et le pullulement des ongulés sauvages, du à une gestion qualitative des espèces, sans tenir compte de leur biologie, engendre aujourd’hui des coûts induits sur l’élevage ! Les responsabilités sont encore une fois humaines, et non sauvages !

 

campagne001.jpg

 

Il est évident que les erreurs du passé, comme la décision d'éradiquer le loup en 1882, par une loi, engendre aujourd'hui, comme toutes atteintes passées et futures à l'environnement en général, des investissements financiers lourds, que vos enfants et petits enfants et les miens, devront supporter, faute d'avoir, plus-tôt compris, qu'on ne peut plus aujourd'hui, sans en assumer les conséquences économiques, impunément investir et digérer les milieux naturels.

CRAPAUDMIGRATION-copie-1

Il suffit, pour s’en convaincre de comptabiliser les millions d’Euro versés chaque année par les fédérations de chasse aux agriculteurs, sylviculteurs et autres utilisateurs économiques des milieux naturels !

 

Je pourrai évoquer les pollutions industrielles, la pollution des nappes phréatiques, la disparition des sources, les décharges sauvages, l’épuisement des sols….etc…etc… la liste est malheureusement bien longue….la chute de la diversité des espèces en général, animales, végétales, et encore la chute des ressources minérales…

loups européens311

Tout cela aura un coût….exorbitant…c’est certain !!

 

Pour mémoire d’après un rapport émis par deux sénateurs ( non pro-loup ) il ressort :

 

Que le coût économique du loup se réparti en : 2006

 

  • 69% pour l’aide au pastoralisme (4,363 millions d'€), donc les éleveurs,
  • 13 % pour l’indemnisation des dégâts (833 000 €), les prédations du loup ( voire même, au bénéfice du doute des chiens errants),
  • 11% pour le suivi des espèces (715 000 €), études et comptabilisations,
  • 6% pour les actions d’informations et de développement local (390 000 €). Au profit de la population et des éleveurs ( formations…etc.)

 

Voilà le résultat de politiques environnementales catastrophiques….A méditer !

 

L'impact du loup est donc de 4165 euro par loup et non pas 36 000 euro!!! Merci de corriger, cette désinformation notoire, s'il vous-plait!!

 

JLV

Partager cet article

Repost 0
Published by JLV - dans CouD'Gueule
commenter cet article

commentaires

poi 15/07/2011 21:20



de nouvelles attaques c est qui qui trinque c les eleveurs c qui qui es seul c leleveur merci la biodiversite fin du commentaire



JLV 16/07/2011 06:55



C'est regrettable, d'autant plus que le plan loup n'est toujours pas mis en place!  Maintenant, l'administration doit prendre ses responsabilités puiqu'elle n'a pas été capable d'anticiper!



Poi 14/07/2011 13:45


Oui au vue des different interlocuteur les grosse structute de plus de mille deux cent betes Incrite en plan loup ne serais pas perdant je me permet de vous rappeller que ce n est pas notre cas ici
mais je coup total loup et bien superieur a vos dire mais vous ete pro loup les eleveur pour le reste touchedes compensation de handicap et de prix dsl pour la correction


JLV 14/07/2011 20:47



je ne suis pas pro-loup, je suis pour un juste équilibre entre exploitation des milieux naturels et préservation de la faune, sans exception...à nous de trouver les équilibres qui permettent de
satisfaire tout le monde, même s'il faut faire des concessions de part et d'autre...c'est une simple question de volonté politique et individuelle...quoi qu'il en soit, il faudra en payer le prix
d'une manière ou d'une autre.



Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives