Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 10:37

AAAAPDFRLL37

 

Le Retour du Loup Dans les Vosges

 

Historique de son éradication en France

 

Primes, battues, louvières , poisons, pièges...ont permis l'éradication du loup en 30 ans à peine

 

Entre 1898 et 1923, le loup a été éradiqué

 

Le loup et le lynx suivent les mêmes voies

 

Le lynx est en voie d'extinction dans les Vosges

 

Historique de son retour en France

 

Du Mercantour vers, Le Sud, Les Alpes, Le Jura

 

L'évolution démographique du loup

 

Un braconnage intense bloque l'évolution du loup

 

7% par an en moyenne entre 2001 et 2010

 

Mais pourquoi revient-il ?

 

Dans un écosystème, quand les proies du loup pullulent, le prédateur s’installe !

CHEVREUIL,CERF,CHAMOIS,SANGLIER... ET AUTRES PETITS GIBIERS SONT EN ETAT DE PROLIFERATION...

 

Le Loup est un Prédateur complet!

Le loup n'est pas un prédateur de l'Homme

LA RAGE A DISPARU...

LES POPULATIONS SONT DEVENUES URBAINES...

 

Ce conte se déroule en mai, alors qu'une bande de 30 loups sort du bois....

 

Présence forte et vulnérabilité du gibier, deux impératifs pour le loup

 

 

Quelques statistiques:

 

En 30 ans,

 

les populations du sanglier sont multipliées par :   40

 

les populations du chevreuil sont multipliées par:    4

 

les populations du cerf sont multipliées par:           3,5

 

Les chasseurs ont réintroduit, le chamois et le mouflon....

 

2011, Le loup s'installe, en meute, dans les Vosges

Analyse des déplacements :

 

La meute exploite une zone vitale très supérieure à la moyenne connue

 

La zone vitale représente environ 55 000 ha, il est possible qu'un 2éme phénomène se développe du coté alsacien des crêtes

 

La zone vitale et les indices de présence en Alsace

 

Conséquences du retour du loup sur la faune cynégétique

 

LE LOUP N'EST PAS UN DESTRUCTEUR

 

Il exploite toutes les ressources

 

L'emploi du temps du loup:

    sieste                = 14h

       déplacement         = 6h

            chasse               = 4h

 

Le Cas du Mouflon:

Le loup n'est pas responsable de la baisse des effectifs chez le mouflon

Proies domestiques non protégées 14%

 

LES EFFECTIFS DU MOUFLON CHUTENT QUAND LA PRESSION DE CHASSE EST EXCESSIVE

 

 

EVOLUTION D'UN ECOSYSTEME FORESTIER

 

La variabilité est la norme, assurant la pérennité du vivant

 

 

LES ONGULES EN LORRAINE

Le gibier pullule

275 000 ongulés

103 000 attributions

85 000 prélèvements de chasse

 

17% des attributions ne sont pas tirées, soit 18 000 têtes de gibier, chaque année

 

100 loups prélèvent 2700 ongulés, chaque année

 

20% des ongulés tirés ne sont pas ramassés, soit 17 000 têtes de gibier, chaque année, environ 3000 ongulés font l'objet d'une collision sur nos routes lorraines

 

EN REDUISANT DE MANIERE DRASTIQUE LES TIRS NON RAMASSES

EN GERANT QUANTITATIVEMENT LES EFFECTIFS D'ONGULES

 

ET EN PROTEGEANT LES TROUPEAUX...

 

Le potentiel d'accueil est de 600  LOUPS EN LORRAINE!

 

La gestion des ongulés en Lorraine

L'EXEMPLE DE LA MEUSE :

 

L'Evolution du plan de chasse "Chevreuil" en Meuse, de 1998 à 2009

 

Evolution du taux de réalisation des attributions de chasse

 

LA FECONDITE CHEZ LE SANGLIER :

 

 

Une compagnie de 100 individus représente:

 

5   laies adultes ( 2 ans et ragote)

20 laies de compagnie (12 à 24 mois)

 

30 laies novives ( 10 mois)

 

45 vieux, mâles ( 3 à 7 ans) et bêtes rousses ( 6 à 12 mois)

 

L'évolution démographique d'une compagnie de sangliers.

Une gestion quantitative du sanglier permet de passer d'un effectif de 100 à 800 en 4 ans

 

Les prédations du loup sur le domestique

 

 

LE LOUP REPRESENTE 1,5% de la mortalité des ongulés domestiques

 

Les proies potentielles:

 

Mouton, chèvre

 

Poulain

 

Veau

 

Anon

 

Chien, chat ( non exhaustif)

 

 

LA PERIODE CRITIQUE SE SITUE EN ETE...

 

Localement les pertes sont importantes quand les troupeaux ne sont pas protégés

 

Le Coût du loup en 2010, au niveau national

Nombre de prédations: 4189

 

pour un coût global de: 1 157 408 euro ( indemnisations)

 

soit 6430 euro par loup

 

hors moyens de protections (5 M d'euros dont Etudes)

 

soit 2 Cents par an et par habitant (national)

 

La protection des troupeaux

 

Les Contraintes:

 

Des parcs disséminés, parfois peu étendus

 

Une rentabilité faible

 

Des techniques d'élevage non adaptées à la présence des prédateurs

 

Des chiens de protection non adaptés aux petits troupeaux

 

Le manque d'expérimentation scientifique

 

 

Les Moyens de protection peu adaptés

Cerbère, filet à mouton électrifié, fladry... et les tirs d'effarouchement sont inefficaces

 

Le chien de protection, le berger et son aide connaissent certains succès!

 

Les clôtures anti-cervidé adaptés et l'âne pourraient être expérimentés

Tout comme l'utilisation de chiens de protection capable de quitter le parc à mouton, avant l'arrivée de la meute...en particulier de nuit

 

Les impératifs:

 

une prise de conscience des réalités naturelles

un regroupement des parcs contigus pour être plus efficace

 

une protection en rapport avec la menace

une présence humaine plus valorisante

 

une campagne de déboisement et débroussaillage adaptée

des moyens importants à mettre en place au profit des éleveurs

 

La problématique de la présence du loup en rapport avec l’activité d'élevage ovin dans les Vosges.

 

Exemple :

La surface disponible : 80 hectares divisés en 26 îlots

 

Le cheptel ovin  : 800 brebis et agneaux en 6 lots de 100 à 150 bêtes

 

La contrainte  : le pâturage tournant

 

Les interrogations  :

Combien de chiens de protection ?

 

Quel est le comportement du chien lors des déplacements ?

 

Que faire des chiens durant les 5 mois de bergerie ?

 

Qui va financer l'achat des chiens, la nourriture, les soins ?

 

Les comportements de déplacement du loup dans les Vosges

 

Les déplacements du loup ne sont pas aléatoires, la zone vitale est divisée en secteur

 

le loup prend des azimuts francs quand il change de secteur

 

Le loup ne cherche pas systématiquement le mouton, il prélève le plus faible sur le secteur dans lequel il est présent!

 

L'éradication du loup a mené bergers et éleveurs à perdre les réflexes et moyens nécessaires à la protection des troupeaux. Les versements de primes de destruction au 19éme siècle sont, la conséquence, aujourd'hui, de celles versées aux éleveurs et bergers, pour compenser les pertes dues au loup. Alors que les techniques d'élevage ont évolué en perdant toute conscience de l'existence de prédateurs passés !

Justifiant que toutes atteintes environnementales ont de fait un coût qui, tôt ou tard, ressurgit par les dysfonctionnements qu'elles engendrent.

 

Protéger les moutons, c'est protéger le loup!

 

 

http://www.fichier-pdf.fr/2012/02/18/le-retour-du-loup-dans-les-vosges-versioncomp/le-retour-du-loup

 

Puis faire un clic sur "Télécharger le fichier", en bas de page!

 

JLV


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GEORGES Monique 19/02/2012 19:57


Trés bon condensés de l'année du loup dans les vosges dommange qu'il n'est pas toujours lisible a cause d'une police pas adapté ou une couleur pas voyante.

JLV 20/02/2012 08:37



merci, je vais donc faire une synthèse des textes, prochainement,



Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives