Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 15:07

rat musqué002

 

Ce grand timide, à la fois grand rêveur, se laisse surprendre facilement des berges des cours d’eau lents. Il vit aussi en ville, voire en centre-ville, tout comme le héron, la poule d’eau et le castor.rat-musque001.jpg

 

Il est d’une rapidité surprenante quand il comprend qu’il est observé ! D’un bond presque instantané, il plonge vers le fond pour ne pas réapparaître, comme évanoui dans un univers qu’il connaît parfaitement.

 

rat musqué

 

D’un pelage brun foncé quand il est mouillé, clair sur le ventre, vous le reconnaîtrez à ses petites oreilles et des pattes postérieures palmées. Sa queue est plate et longue, souvent en mouvement. Il peut atteindre deux kilogrammes et mesuré plus de soixante centimètres. Les traces qu’il est susceptible de laisser sont essentiellement des crottes d’une dizaine de millimètres, brunes ou encore noires, de faible diamètre. Il se terre  dans les berges, sous et au-dessous du niveau de l’eau, à l’image du castor ! Il sait aussi, si besoin, construire une hutte de taille respectable, à l’aide de végétaux fournis par le milieu.espece-invasive002.jpg

 

Bien qu'il soit décrit comme nocturne, je l'ai maintes fois observé pendant ses déplacements, même tard dans la journée ! Il sait se contenter d’une simple marre pour se nourrir, si toutefois, un cours d’eau reste proche, afin d’assurer une fuite possible.

 

espece-invasive001.jpg

 


 

Son origine américaine est incontestable, implantée en 1905 en Tchécoslovaquie son espèce a depuis, colonisé toute l'Europe. Ce gourmet apprécie les végétaux tendre, en particulier les bulbes et racines dont il nettoie l’enveloppe avant de la consommer, si besoin.

 

Il est parfois porteur de la leptospirose, se reproduit trois fois par an, durant le printemps et l’été, et peut donner naissance à de nombreux descendants, jusqu’à neuf par portée. Il est déclaré nuisible, comme peuvent l’être d’ailleurs les espèces suivantes :

 

Le vison d’Amérique ( importé )

Le ragondin ( importé )

Le raton laveur ( importé)

Le putois

L’hermine

La martre

La belette

Le chien Viverin (importé)

Le blaireau

La corneille ( noire)

Le corbeau freux

La pie bavarde

Le geai des chênes

 

JLV

Partager cet article

Repost 0

commentaires

arnaud 27/09/2011 19:04


Le préfet détermine les animaux classés nuisibles dans un département à partir d’une liste nationale « d’espèces susceptibles d’être classées nuisibles ». Le blaireau et l’hermine n’en font pas
parti. En Côte d’Or, il s’agit d’une dérogation prise par le préfet autorisant le piégeage de blaireau. Mais ca n’en fait pas une espèce « nuisible » au sens légal.


JLV 27/09/2011 21:08



LE RESULTAT EST LE MEME, IL N'EST PAS NUISIBLE AU NIVEAU NATIONAL,MAIS ON EN PRELEVE 2000, EN CÖTE D'OR....ET OFFICIELLEMENT IL N'EST PAS NUISIBLE, VOUS AVEZ RAISON! MAIS LOCALEMENT IL EST
DECLARE NUISIBLE....ALORS JE NE COMPRENDS PAS POURQUOI VOUS VOUS OFFUSQUEZ! MOI CE QUI M'OFFUSQUE C'EST QU'ON EN PRELEVE 2000 POUR 230 CADAVRES ANALYSES EN LABORATOIRE POUR DECOUVRIR QU'AUCUN
N'EST PORTEUR DE LA TUBERCULOSE OVINE! ALORS CESSEZ DE JOUER AVEC LES MOTS..........!!! ET OUVRONS BIEN LES YEUX ET LES OREILLES..........AFIN DE NE PAS ETRE DECLARE NUISIBLE.....NOUS-MEMES!!!



aranud 27/09/2011 14:21


Mais où avez-vous été chercher que le blaireau et l’hermine pouvaient être classés nuisibles ???


JLV 27/09/2011 18:24



Allez voir en Côte d'Or!!Vous ne semblez pas savoir que c'est le préfét qui décide par arrété de classer une espèce nuisible!



Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives