Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 19:44

Noir, à cou brun, des bancs, pélagique, varié, bronzé, caronculé, antartique, géorgien, impérial, pie et même pygmée, il est partout chez lui. Puni par Noé pour son manque de propreté, le cormoran de la mythologie biblique hérita d'une couleur noire et d'un plumage terne soumis à mes eaux frigides.

Grand-cormoran001.jpg 

Le corbeaux de mer est un palmipède marin apparenté autrefois par méconnaissance au pélican.

Cet oiseau complétement aquatique, au bec puissant et crochu présente généralement un long cou flexible et un plumage noir perméable.

Cette dernière particularité, qui a aussi son revers, lui permet de conserver suffisament d'énergie pour nager, le peu d'air emprisonné dans ces plumes diminuant sa flottabilité.

 

Grand-cormoran006.jpg

Le Grand Cormoran (  Phalacrocorax carbo ) fait son retour, ce sympathique pélécaliforme aux yeux bleus et au bec tacheté de jaune semble apprécier les eaux poissonneuses, les nombreux bois morts flottants lui permettent de digérer ses captures tout en se réchauffant pendant les heures les plus chaudes de la journée.


 

Contrairement aux apparences, sa position dite de l'étendard, n'est pas nécessaire à l'asséchement de ses ailes, elle lui permet plus simplement d'accélérer la digestion afin de retrouver les calories perdues lors de ses plongées en eau froide. 


Grand-cormoran014.jpg

 

Après avoir patienter pendant plusieurs heures au soleil, le cormoran nettoie ses plumes longuement, installé sur un tronc flottant ou un bois mort

Sa nage particulière, le corps enfoncé, ne laisse entrevoir que son cou élastique. Très à l'aise en plongée, il est capable d'une apnée de plusieurs dizaines de mètres, pendant plusieurs minutes, même de nuit, ce qui laisse entendre qu'il posséde des capacités de détection inconnue, autre que la vue
.

 

Grand-cormoran004.jpg 

Ce marin apprécie aussi les étangs, il adapte sa méthode de pêche en fonction des conditions rencontrées, bien qu'il soit capable de plongées profondes ( trente mètres ), il sait aussi nager en surface pour s'enfoncer brusquement.



   Il est aussi trés agile et manque rarement ses prises, en eau douce.

Sa réputation de grande voracité qui n'est pas contestable par grand froid lui vaut une antipathie féroce de la part des pêcheurs et des pisciculteurs à qui la loi française autorise l'abattage de plus de trente milles Grands Cormorans, chaque année.


Grand cormoran015 

Espèce trés courante Phalacrocorax carbo dispose de mes fleuves, rivières et plans d'eau sans excés.

Le Cormoran a fait l'objet de domestications diverses tant au Japon que par les pécheurs du lac Erhai en Chine depuis plus de mille ans.

Un anneau d'étranglement empèche l'oiseau d'absorber les produits de sa pêche.



Grand-cormoran002.jpg
MERCI DE VOTRE VISITE. A BIENTÔT

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Crikette 31/01/2010 22:56


Je me souviens avoir vu des cormorans sur la Loire cet été...impressionnants.


JLV 01/02/2010 08:25


Bel oiseau, je les ai observé pêcher de nuit, au milieu d'un étang, c'est impressionnant aussi


Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives