Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 13:44

 

pompile D.Roustide

voilà donc, le pompile, image amicalement fournie par Didier Roustide

 

voir le lien suivant:

 

linpompile D.Roustidek     cliquez sur l'image__________________________________________________

pompilepepsine001.jpg

Encore raté, voici donc une abeille parasite...des abeilles qui ressemble à un pompile....de loin!!!

 

Les mœurs de la famille des Pompilidae sont captivantes. Cet hyménoptère dont la coloration est souvent noire compte plus de 150 espèces en Europe.

Le Pompile capture des araignées pour nourrir sa progéniture. Chacune de ses larves perçoit en dotation, une araignée. Le pompile est un des insectes qui fait fuir l’arachnide. Pourtant le combat pourrait être égal, l’aiguillon du premier contre les chélicères (  pièces buccales ) du second qui ne cherche d’ailleurs pas à le saisir. Les plus pourchassées sont parfois les araignées errantes comme les Tomises, Lycoses et Saltiques. Le pompile est un chasseur qui pratique l’approche. Son vol saccadé s’inscrit dans une traque, sous les feuilles, les rameaux, le long des tiges et plus bas, sous les pierres et dans les différentes caches possibles dans le milieu. Chacun étant spécialisé dans la recherche d'une ou plusieurs espèces particulières!


pompile-cendre.jpg

 

 

  Voilà donc un symphite, en attendant de trouver Anoplius viaticus à photographier....la troisième sera la bonne!


003.jpg
Le pompile, redoutable et insatiable  ressemble à ce
Pseudoamblyteles homocerus

qui n'est pas un pompile mais un Ichneumonidae merci de rectifier
 

 

 

 

 

005.jpgLa saltique, 5 mm, s'approche lentement de sa proie et bondit brusquement. Chevronnée , rayée ou arlequin, elle est aussi une proie du pompile


006.jpgLa Thomise, adapte sa couleur à celle de la fleur qui lui sert d'affût

 

en en particulier: cette thomise variable


thgomise2 Malgré les bonds de l’araignée il sait faire preuve, en pleine course, d’une agilité remarquable afin de paralyser sa proie. Certaines espèces pratiquent la chasse à cour, en particulier chez les tisseuses. Après avoir effrayé la proie, une épeire le plus souvent et l’avoir obligé à quitter son repère, il la poursuit sans cesse. D’autres investissent l’entrelacement des soies dans le même but. D’autres encore plus tactiques simulent la chute d’une prise aux abords directes de la toile et tétanise leur victime quand elle se précipite sur les lieux. Le pompile préfère immobiliser sa prise à l’extérieur de la toile cependant il est capable de paralyser une araignée labyrinthe (Agelena labyrinthica ) quand il entre chez elle. Il traque également l’araignée qui vit en terrier. Mais le crime, commis au sol,  profite à tout le monde, en particulier au Ceropale maculata, autre pompile parasite du premier, qui en profite pour pondre dans l’orifice respiratoire de l’araignée paralysée. L’œuf du Ceropale éclôt plus rapidement que celui du pompile, de sorte que sa larve mange les larves dès le fin de l'incubation.


002.jpg

L'Epeire diadème, la proie favorite du pompile  "Epysiron rufipes" qui lui est vraiment spécialisé dans les Araneides.


001

 
































 La toile caractéristique de l'araignée labyrinthe



004.jpg
L'araignée labyrinthe en action de prédation, elle retire souvent les pattes de ses proies afin de les immobiliser définitivement



Merci de votre visite, a bientôt

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Didier 04/07/2011 11:03



Bonjour Jean-Luc,


Pas de chance encore, la photo de l'hyménoptère (oui c'est un hyménoptère) rouge et noir n'est pas un pompile mais très probablement une abeille du genre Sphecodes. Ce sont des abeilles parasites
d'autres abeilles solitaires.


Voir http://pompiles.armoricains.free.fr pour voir les critères pour facilement voir si l'on a à faire avec un pompile. (La capture peut être utile pour mieux voir).


Cordialement.


Didier.



JLV 04/07/2011 19:30



bon, c'est pas simple, je me disais aussi qu'il manquait les griffes sur les pattes et les antennes me semblait courte...va falloir remettre ça


 


merci pour ton aide


a plus alors


 



JLV 03/07/2011 17:42



Ouf, après quelques mois de recherche, sur le terrain, entre deux affûts, j'ai enfin repéré, ce matin, un insecte minuscule,
qui semble bien être un pompile…..représenté par la première image de l’article !!



Didier Roustide 13/03/2011 22:03



Bonsoir, belle réactivité pour corriger l'article.


Petit problème, la nouvelle photo du pompile correspond à un symphite, hyménoptère également mais bien éloigné des pompiles. Les symphites ont une larve ressemblant pour beaucoup d'espèces à une
chenille et partage leur régime alimentaire.


C'est bientôt la sortie pour un certain nombre de pompiles dont Anplius viaticus qui peut difficilement être confondu. http://www.flickr.com/photos/90408805@N00/460068016/


L'occasion donc de faire des photos.


Cordialement.


Didier.



JLV 18/03/2011 18:44



dommage, je vais donc revoir le sujet et me mettre en quête de anoplius viaticus à l'abdomen orangé, merci à bientôt...



Didier 13/03/2011 08:24



Bonjour,


Voici quelques remarques :


- la première photo se verrai avantageusement remplacée par celle d'un vrai pompile. Les photos ne manquent pas sur le Net (Flickr, La galerie du monde des insectes)


- Il est difficile d'affirmer que "Les plus pouchassées sont les araignées errantes comme les Thomises, Lycoses et Salticides", en effet, chaque espèce peut avoir ses proies préférées qui ne sont
pas errantes du tout, par exemple les chasseuses de tégénaires ou celles spécialisées dans les ségestries qui ne sont pas errantes du tout.


- dans la légende de la photo de l'araignée salticidae, il ne s'agit pas bien sur du bombile mais du pompile.


- la photo de la thomise est bien de la famille des Thomisidae mais du genre Xysticus pour lequel il n'y a pas du tout de changement de couleur sur une fleur. Il faudrait mettre la photo d'une
Misumena vatia par exemple pour que le commentaire soit approprié. D'ailleurs, le commentaire ne s'applique qu'a quelques espèces (un très faible pourcentage donc des Thomisidae)


- La larve du ceropales mange l'oeuf du pompile parasité et pas LES oeufs. Le pompile ne pond qu'un oeuf sur l'araignée.


- L'épeire diadème n'est la proie préférée que de très peu de pompiles, notament Epysiron rufipes qui lui est vraiment spécialisé dans les Araneides.


Cordialement.


Didier Roustide.



JLV 13/03/2011 16:36



Bonjour


 


Merci pour ton intervention, je précise que je travaille uniquement à partir de mes images, il est vrai que le monde des insectes est particulièrement complexe et les infos assez rares, je
travaille depuis 18 mois sur un livre présentant les insectes en Lorraine que je ne livreraii à l'éditeur que quand j'aurai vraiment fait le tour du sujet...et la tâche est ardue


 


Merci pour ton commentaire instructif


 


jlv



Determinator 30/12/2010 18:16



Sur votre photo le pompile est en fait un Ichneumonidae.



JLV 01/01/2011 20:13



bonjour, après vérification je pense qu'il est en fait un pompile, de la famille des ichneumodiae, je ne sais pas.....il aurait été peut être plus instructif de me donner plus de détails


 


merci pour ton commentaire....à bientôt


 


 


après une nouvelle recherche il semble bien que tu aies totalement raison.....autant pour moi, je pense en effet après 6 heures de recherches que cet Ichneumonidae est peut être


un Pseudoamblyteles homocerus  à confirmer


 


bien vu je vais donc rectifier l'article



Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives