Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 16:44

HISTOIRE NATURELLE LORRAIN 001

 

 

Après une dernière relecture et la mise en page prochaine d’une annexe importante, consacrée à l’histoire des loups vosgiens en Lorraine, déroulée durant l’année 2011, jusqu’aux derniers évènements de 2012.

 

 

SOMMAIRE DES HISTOIRES NATURELLES :

 

Introduction sans compromis

 

1- La Troupe des acrobates  

 

2- L’Artisan noir aux reflets violacés  

 

3- Balade canine  

 

4- La Bande des murailles   

 

5- Les Canetons du Terroin   

 

6- La Chamaille des pinsons

 

7- Le Chasseur d’araignées   

 

8- Chronique du fond du pré  

 

9- Le Colosse aux pieds de bois  

 

10- Au Cœur de la toile  

 

11- Conte de tourbière

 

12- Débâcle

 

13- Duel en neige profonde  

 

14- Fatale migration  

 

15- La Guerre du marais  

 

16- Histoire de l’eau 

 

17- Histoire naturelle

 

18- Inflorescence

 

19- Invasions barbares


20- Les Joyaux de l’hiver  

 

21- L’Hôte de l’étang 

 

22- La Naissance des bisets

 

23- Opération « Campagnol », au fond du jardin.

 

24- Une Vie de libellule  

 

25- Le Vol de la cigogne  

 

26- Vol de nuit  

 

27- Vols sauvages 

 

28- Pêcheur en eaux troubles  

 

29- Un Sentier en hiver  

 

 

Annexes.

Les Instances des loups vosgiens.

 

Tout ce que vous devez savoir ! Un dossier complet en phase avec les réalités naturelles. Pour ceux qui souhaitent connaître le début de l’histoire, je vous invite à lire mon premier ouvrage qui traite de ce sujet :

 

Le retour du loup en lorraine aux Editions Gérard Louis :

 

Voir le lien :

http://pli.louis.free.fr/fichelivre.php?index=110

 

loups couv

 

Introduction sans compromis ( extrait du livre: "Histoires Naturelles de Lorraine")

 

      Ces quelques récits naturels que je vous invite à vivre n’ont qu’un seul but. Un but lié directement à ce monde du vivant en perpétuelle mutation. En pleine extinction aussi. Un monde souvent très proche de nous, en total péril, que nous côtoyons tous les jours sans même prendre le temps de l’observer un instant. Si ce n’est en constatant, tôt le matin, sur nos routes de campagne bitumées, que les cadavres d’animaux sauvages de toutes espèces jonchent chaque jour les voies qui nous mènent vers une destination sans lendemain. Sans avenir peut-être ! Un but dont l’essence est justement de ne pas en avoir ! De savoir sagement laisser faire la nature, sans autre intervention.

A l’heure ou les catastrophes écologiques, totalement surnaturelles pour le monde du vivant, sont toujours plus violentes, plus définitives, il est urgent de réagir. Réagir et cesser d’agir, comme si l’humanité avait toutes les capacités à gérer des écosystèmes pseudo-naturels ! De prendre pleinement conscience des réalités écologiques en faisant abstraction des effets de mode engendrés par une société mercantile. Une société aux idées courtes et changeantes! J’ai choisi de le faire à ma façon, en vous présentant ce que la nature sauvage nous offre encore, de beau, d’insolite ou de spectaculaire. Sans cesser de penser que cette beauté naturelle, ces moments rares ou le sauvage nous côtoie et se laisse quelque peu abordé, sans cesser de penser que ces univers du vivant ne cessent de rétrécir. Invariablement ! En nombre. En espace. En qualité...( à suivre)

 

- Les instances des loups vosgiens  ( extrait de l'annexe)

 

 

"Les réalités naturelles sont aux hommes ce que l’Homme est à la nature, perdues et incomprises.

Il est arrivé, convaincu de ses droits naturels !

- La dernière attaque remonte à hier soir. Cet après-midi, de nombreux journalistes se sont rendus dans le village du Ventron. Ni Loup, ni lynx peut-on entendre du coté des autorités, "sans doute un groupe de chiens errants - (extrait de l’article du Républicain Lorrain paru en avril 2011).

Immédiatement, une logique de déni se met en place. A cette époque, la « Bête des Vosges » hante encore les esprits et les campagnes vosgiennes. Les indices, morsures au cou, peau retournée, os fracassés et consommation de viande laissent à penser, en avril 2011 que le canidé sauvage est certainement présent. Il est vrai cependant que le chien errant, lui aussi parfois établi en meute, occasionne souvent en d’autres lieux, des prélèvements cruels aux éleveurs de montagne et de plaine et aux bergers alpins. Mais c’est une toute autre histoire qui va se dérouler tout au long de l’été, sur les campagnes vosgiennes.

Les éleveurs du massif, doués de la connaissance des sites et d’une intuition certaine affirment alors, haut et fort, que le loup est de retour. Le déni se voit conforté par la sempiternelle affirmation que les analyses d’Adn, seules, permettent de confirmer formellement, la responsabilité du grand prédateur. A ce jour, 27 avril 2012, près d’un an, presque jour pour jour, après les premiers méfaits, aucune confirmation « Adn » n’a été rendue publique. Pourtant l’animal, sauvage, est bel et bien là. Les évènements confirment rapidement la présence certaine de plusieurs individus.

De l’anecdote relevée par l’administration, le déroulement des délits autochtones engendrés par Canis Lupus,  nous fait rapidement passer au développement d’une histoire naturelle désignée comme sanglante. Voire par le mot « carnage ». Faute d’avoir su anticiper, la bête, qui dit-on, avec conviction, serait imprévisible. Là aussi les faits prouveront, plus tardivement, le contraire."...( à suivre)

 

jlv

Partager cet article

Repost 0
Published by JLV - dans Mes Livres
commenter cet article

commentaires

Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives