Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 17:36
telephoresombre.jpgImmédiatement après l'envol du bourdon, vous vous sentez observer, épier, voire convoité, dans cet élément vert qui n’est pas le vôtre. C’est peu dire ! Le téléphore sombre ( Cantharis fusca ) dont le cousin est lui dit « livide », tout comme votre visage à cette seconde, vous contemple du haut d’une ombellifère ( la carotte est la plus connue ) qu’il vient justement de quitter pour vous surprendre, durant votre lent réveil. Ce petit coléoptère dont les effectifs sont en baisse, en particulier depuis l’invention des pesticides, est aussi en chasse. A cette heure matinale petits insectes et larves constituent normalement son petit déjeuner que votre ventre appelle aussi avec insistance.

telephoresombre2.jpg
telephoresombre3.jpg
Une certaine nervosité transparaît cependant à travers le mouvement saccadé de ses pinces buccales, entrouvertes et menaçantes croyez vous, tout comme dans son regard fixe et inquisiteur. Par chance le téléphore, comme tout le règne du monde animal, sait depuis longtemps que l’humain est un adversaire redoutable et puissant, voire destructeur et acharné à conquérir définitivement le monde du vivant, sans laisser la moindre place à la diversité nécessaire. Il décide donc instinctivement de vous épargnez, malgré ce besoin naturel de manger qui est aussi le sien, faute de représailles sans lendemain pour son espèce et tant d’autres aussi. Bien qu’à votre taille présente vous ressembliez à une larve d’insecte, ce dernier va d’un geste précis et déterminé se saisir d’un moucheron voisinant un escargot dont certaines espèces mal connues sont également zoophages.

escargotblanc.jpg

escargotrouge.jpg

Heureusement, ce n’est pas le cas ce matin. Deux cornes dressées en arrière, munies d’yeux et de canaux olfactifs puissants vous fixent depuis de longues secondes déjà. Le mollusque à la coquille blanche tachetée et la chair rose, dont de nombreuses espèces restent à découvrir, s’étonne sûrement de votre lenteur à réagir lui qui parcoure un millimètre à la seconde en plein effort. Juste retour des choses, puisque dans ce paysage démesuré, vos capacités ne lui sont guère supérieures, à la course s’entend. L’émotion passée et puisque ce monde semble vous accueillir avec bienveillance, vous prenez encore le temps de contempler l’agilité remarquable d'une phyllobie, cette femelle zigzaguant entre les gouttes fraîches de la rosée d’un beau matin d’été, un peu frais, il est vrai.

phyllobiebronzee.jpg

Il ne fait que dix degrés, le monde du vivant s’éveille malgré tout, toujours prêt à engendrer la vie; vous êtes aux premières loges d’un opéra naturel et totalement spectaculaire. Le vert ambiant est parsemé de couleurs vives, rouge comme cette tige qui s’élève vers le ciel, jaune comme ce bouton d’or écaillé de gouttelettes plates et convexes où cette autre plante dont les poils sont chargés de micro-gouttelettes, violet comme cette campanule dors et déjà ouverte et prête à accueillir ses hôtes volants. Mais aussi blanc comme ce globe formé de multiples corps aux multiples pattes qui n’est autre qu’un pissenlit qui attend le souffle du vent pour disséminer les aigrettes qui portent ses messages éphémères.

fleursauvage.jpg

pissenlit3.jpg

Toute une palette aux tons primaires et secondaires reproduis à l’infini, irréelle et surprenante, apparemment sans fin à votre échelle actuelle. Plus à l'est, une forêt d’étamines se dressent et obstruent le paysage du fond du pré. Vous hésitez encore à vous pencher sur ce monde qui vous attire malgré tout.

gramine.jpg


Merci de votre visite.A bientôt.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Delphine 19/02/2010 16:31


toute une histoire... et avec de si belles photos !!
Delphine


JLV 19/02/2010 18:44


une histoire folle du fond du pré.....il y en aura d'autres, à bientôt


Roland 19/02/2010 11:58


Quel chance tu as eu de pouvoir photograpier des escargots
Une belle série
Bonne journée. Roland


JLV 19/02/2010 18:40


c'était l'été dernier n'est ce pas....Roland...


Clo 19/02/2010 06:25


superbes photos des micros habitants de la terre
bonne journée


JLV 19/02/2010 09:48


sous l'herbe se cache, la biomasse du vivant la plus importante......et on ne la voit que furtivement...


Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives