Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 12:27

Edito004

 

Voilà, on nous le rabâche une fois de plus. Notre bonne vieille planète se réchauffent. Je cite :

 

« 2009 est la deuxième année la plus chaude depuis 1880, selon l'institut d'étude spatiale Goddard de la Nasa ».

 

Encore une affirmation qui généralise le réchauffement climatique, pourtant je dois reconnaître que mes trois derniers étés n’avaient rien de l’ambiance estivale que j’étais en droit d’attendre. Mais peut être suis-je le seul dans ce cas ? Mes hivers sont plus froids, plus enneigés, et je ne vais pas m’en plaindre. Les faits sont tout autres. Certes le climat varie ! Comme depuis toujours. Certes nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne, on nous promet des catastrophes, toujours plus, et pourtant tout le monde s’en fout. Et je dois dire que c’est parfait. L’Homme est l’espèceglace017 qui domine la planète, il me fait penser aux dinosaures il y a quelques centaines de millions d’années. Ultra-dominants, hyper spécialisés, sans limite de taille et de puissance et qui pourtant ont disparu. Complètement ! Voilà où je veux en venir. L’humanité, dans sa toute puissance pense être responsable de tout les changements, c’est exact en terme de micro-phénomène, mais globalement, le rythme soutenu de l’Evolutions des espèces, dont l’Homme est un élément ne s’est jamais interrompu même après les très nombreuses extinctions de masse du passé. Et nous sommes 89089vraisemblablement les prochains sur la liste des espèces dominantes à devoir disparaître. C’est une règle de développement incontournable. La nature n’aime pas les excès, ils traduisent un dysfonctionnement, dysfonctionnement, qui s’il devient incontournable, se traduit par un renouveau, comme un formatage, vous savez sur votre ordinateur dernier cri, qui redémarre sur les mêmes bases connus après avoir virer tout vos fichiers. La nature est un grand ordinateur, je sais ce n’est pas très romantique, mais le principale est que le vivant renaisse de ces excès. Alors laissons faire la Nature, en préservant ses ressources, oui, mais sans craintes et sans remord. Je propose à la Nasa de consacrer une grande partie de son budget, on peut rêver, à la préservation de la biodiversité, ce qui implique une limitation de toutes les espèces, oui, je sais aussi, l’homme ne peut arrêter l’homme dans son développement, tout en acceptant la présence de toutes. Je vais devoir choisir, visiter les étoiles, rouler dans la dernière voiture à la mode, bref consommer du rêve, du voyage, ou revenir sur Terre et de plus, me rendre compte plus tard que tout cela n’aura servi à rien. Alors que l'humanité ne comprend toujours pas le formidable processus qui a converti le minéral en Animal.

 

Bien à vous. JLV

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Blogozor 23/10/2011 20:16



Bonsoir,

Je suis d'accord sur le fait qu'un été chaud n'est pas représentatif d'un changement global on à long terme, car des phénomènes "aléatoires" entrent en jeu.


Il faut bien définir ce qu'est l'espèce dominante, comment désigne-t-on l'Homme comme espèce dominante ? Après tous les insectes sont bien plus nombreux et répandus.


Je pense également qu'on ne peut pas affirmer simplement que l'homme va disparaître sous l'effet d'un changement climatique, ou du manque de ressource, on pourrait imaginer des altenatives ou les
sociétés redeviendraient plus primitive, et ou les gens vivraient en petite communauté.


L'humanité n'a pas dit son dernier mot.


http://blogozor.blogspot.com/ (à venir : un article à ce sujet)



JLV 23/10/2011 23:56



Bonsoir,


 


Dominer: imposer ses règles en maître.....au vivant....



Crikette 28/01/2010 15:36


Je fais suivre ton message, merci


JLV 28/01/2010 16:58


voilà une bonne idée, merci


Profil

  • JLV
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE
  • AUTEUR PHOTOGRAPHE

Recherche

Archives